R.a.f.-B.e.2c (b.e.2d)

R.A.F. B.E.2e

R.a.f.-F.e.2

Vue d'un biplan R.A.F. B.E.2e (origine : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un biplan biplace de reconnaissance R.A.F. B.E.2e construit par Bristol (octobre 1916).

Le modèle final de production de la malheureuse série B.E.2 fut le B.E.2e qui était un petit peu plus rapide et plus léger aux commandes que ses prédécesseurs, mais n'apportait pas une réelle amélioration. En effet, il avait un plafond inférieur à celui du B.E.2c et revenait, inexplicablement, à l'ancienne disposition de l'observateur en place avant, ce qui limitait sérieusement l'usage que celui-ci pouvait faire de sa mitrailleuse défensive. Structurellement, il différait des modèles antérieurs par ses ailes de dimensions différentes, le plan inférieur étant nettement plus petit, le montage avec un seul groupe de mâts, et des ailerons couplés par un unique tirant. Le plan de queue avait aussi été revu, avec une dérive plus grande de forme arrondie et une large gouverne de direction reprise du dernier type B.E.2c. Le moteur devait être un R.A.F. 1b, une version plus puissante du R.A.F. 1a, mais ce propulseur ne put être mis en production, et le B.E.2e fut équipé de l'ancien moteur ce qui réduisit considérablement ses performances par rapport à celles prévues.

Quelques contrats pour des B.E.2c/d furent modifiées au profit du B.E.2e, et les premiers exemplaires du nouveau modèle furent livrés au R.F.C. (Royal Flying Corps) en juillet 1916. Les machines de ce type furent employées ensuite dans pratiquement tous les Squadrons ayant reçu des variantes de B.E.2 auparavant, et servirent sur le front Ouest, mais aussi en Macédoine et en Inde. Environ 95 machines du R.F.C. furent transférés au R.N.A.S. (Royal Naval Air Service) pour servir de machines d'entraînement, quelques-unes étant équipées de moteurs Rolls-Royce Hawk de 75 CV. Egalement, en août 1918, l'U.S. Navy acheta douze B.E.2e pour la formation des équipages.

Il est difficile de donner une répartition de la production des séries des B.E.2, le programme de construction était très vaste et de nombreux contrats ne furent pas confirmés ou spécifiaient un mélange de plusieurs variantes. En plus de Royal Aircraft Factory, au moins 32 autres constructeurs britanniques participèrent au programme de production, les plus importants étant British & Colonial Aeroplane Co., Ruston Proctor & Co., Vickers Ltd., Vulcan Motor & Engineering Co. et G. & J. Weir. Les tranches de numéros de série confirment la fabrication d'environ 3.540 machines de type B.E.2, mais la production fut certainement plus importante. Le modèle B.E.2e (surnommé le Quirk) fut le plus construit. Sa production peut être estimée à environ 1.800 exemplaire, la moitié ayant été utilisée pour l'entraînement.

Pour gagner du temps, des fuselages de B.E.2 furent utilisés comme gondoles sur les ballons souples (blimps) de la classe SS (Sea Scout ou Submarine Scout). Ces ballons de patrouille et d'escorte de convois furent mis en service par le Royal Naval Air Service en mars 1915. Ultérieurement, les ballons furent dotés de gondoles spécifiques.
Plans d'un biplan R.A.F. B.E.2e (origine : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson)


Source partielle : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson.

R.A.F. B.E.2e       
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 90 CV                        R.A.F. 1a                                         
Envergure/Span 12,42 m    Longueur/Length 8,31 m     Hauteur/Height 3,66 m     Poids total/Weight 950 kg         
Vitesse/Speed 130 km/h à 1980 m    Plafond/Ceiling 3.050 m    Autonomie/Range 4 heures  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Guerre 1914-1918Avions Guerre 1914-1918