Renault-12 t

Renault 6 Q

Rolls-royce-Ae 2100

Vue d'un moteur Renault 6 Q (photo : JN Passieux, Musée SNECMA, décembre 2014) Vue d'un moteur Renault 6 Q 20/21, six cylindres inversé, puissance 300 CV à 2.500 tr/min (1940). Musée SNECMA, Melun-Villaroche, décembre 2014.

Le Renault 6 Q était un moteur six cylindres inversé à refroidissement par air d'une cylindrée de 9,5 litres, capable de fournir en continu une puissance de 200 CV. Conçu et construit en France, il fut homologué en 1936, puis produit pendant environ dix ans, une grande partie étant assemblée durant la Deuxième Guerre mondiale.

Le modèle 6 Q et le quatre cylindres 4 P, conçus au début des années 1930, avaient des caractéristiques communes, même alésage (12,0 cm), même course (14,0 cm) et des pistons semblables. Sa longueur était de 1,60 m (version sans compresseur), pour une largeur de 51,0 cm et une hauteur de 92,0 cm, le poids à sec étant de 240 kg. Le 6 Q pouvait être ou non équipé d'un compresseur centrifuge placé en partie arrière du moteur et entraîné via un boîtier par le vilebrequin. Ce compresseur augmentait le poids d'environ 13 kg et la longueur de 24,2 cm, mais il portait la puissance continue à 237 CV à 2.500 tr/min à une altitude de 2.200 m. Pour les modèles produits avant la Deuxième Guerre mondiale, le 6 Q 00/01 n'avait pas de compresseur, le 6 Q 02/03 avait un compresseur optimisé pour une altitude de 2.000 m et le 6 Q 04/05 un compresseur optimisé pour une altitude de 4.000 m, le réglage étant obtenu avec un rapport de démultiplication différent. Ces trois types pouvaient être fournis dans les deux sens de rotation.

Le 6 Q fut largement produit, environ 1.700 exemplaires construits avant la guerre et 1.660 durant le conflit. Il fut monté sur les appareils Caudron Goéland, certains Simoun, l'avion de record Caudron C.640 Typhon, sur les dérivés des Messerschmitt Bf 108 Taifun et Me 208, Nord (Société Nationale de Constructions Aéronautiques du Nord, S.N.C.A.N.) N-1000 Pingouin et N-1100 Noralpha/Ramier. Il équipa aussi certaines versions du Morane-Saulnier MS-500 Criquet.


Source partielle : site web Wikipedia.

Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresMoteurs à pistonsMoteurs à pistons