Imam-Romeo ro.37

IMAM Romeo Ro.41

Imam-Romeo ro.43

Vue d'un IMAM Ro.41, Forces Nationalistes, Guerre d'Espagne Vue d'un chasseur biplan IMAM Ro.41. Forces Nationalistes, Guerre d'Espagne, 1937.

Le IMAM (Industrie Meccaniche Aeronautiche Meridionali) Romeo Ro.41 était un chasseur biplan monoplace qui fut utilisé, dans la Regia Aeronautica dans les années 1930-1940, principalement comme avion d'entraînement. Déjà dépassé comme chasseur lors de sa première sortie en 1934, il fut cependant largement produit et employé sans modifications jusqu'en 1940.

La firme Meridionali, alors nommée Officine Ferroviarie Meridionali, avait fait son entrée dans l'industrie aéronautique italienne en 1923 et mis en production deux ans plus tard des appareils Fokker néerlandais construits sous licence. Par la suite, après deux années sous le nom de Romeo, l'appellation définitive d'Industrie Meccaniche e Aeronautiche Meridionali (IMAM) fut adoptée en 1936. Le Ro.41 avait été conçu par Giovanni Galasso dans les années 1930, le premier vol du prototype étant effectué en juin 1934 avec le pilote Niccolo Lana aux commandes.

Le premier prototype qui se révéla très agile, avec de bonnes performances en montée et aucun défaut important, était équipé d'un moteur radial Piaggio P.VII. Le second prototype fut testé fin janvier 1935 et intégré dans les effectifs de la Regia Aeronautica. Le troisième prototype fut équipé d'un moteur radial Piaggio P.VII C.45 à compresseur à deux étages d'une puissance atteignant 390 CV à 4.000 m. Ce modèle devint la version définitive, il fut commandé à 50 exemplaires, la première série étant mise en service en juillet 1935.

Le Ro.41 était de type biplan avec un plan supérieur en forme d'aile de mouette plus grand que l'inférieur. Sa construction était de type mixte, la cellule étant formé d'une structure de tubes métalliques avec un revêtement comprenant des panneaux de Duralumin (partie basse et supérieure du fuselage et capot du moteur) et des parties entoilées, les ailes étant de construction bois avec revêtement entoilé. Le train d'atterrissage principal était fixe. Le moteur radial Piaggio, qui s'avéra très fiable, avait une puissance théorique de 425 CV au niveau du sol, 450 CV à 1.500 m et 390 CV à 4.000 m. L'hélice bipale était initialement en bois, elle fut remplacée ultérieurement par une de même type mais métallique. Le réservoir principal d'un capacité d'environ 175 litres était placé dans le fuselage, ainsi que le réservoir d'huile de 20 litres, près du moteur. L'armement comprenait deux mitrailleuses Breda Safat de 7,7 mm montées au-dessus du capot moteur.

Le Ro.41 avait été conçu comme chasseur, mais il était sous-motorisé même pour les standards du milieu des années 1930. Comparable à un Polikarpov I-15 de taille réduite, cet avion était agile et avait une vitesse de montée meilleure que celle du chasseur italien standard, le Fiat C.R.32. Plus manoeuvrant et d'un coût largement moindre par rapport à ce biplan, sa vitesse maximale était trop faible pour en faire un chasseur valable. Le C.R.32 avait aussi une meilleure autonomie, était mieux armé, plus performant en piqué et était déjà en service.

Le Ro.41 fut employé comme avion d'entraînement, rôle pour lequel il était bien adapté. Il fut livré en version monoplace ou biplace et servit à la formation comme le biplan biplace à moteur radial Breda Ba.25 d'entraînement premier niveau. La production totale atteignit environ 750 exemplaires construits par IMAM, Agusta et A.V.I.S. Le Ro.41 fut aussi proposé comme chasseur léger. Il fut employé (avec également des Ro.37) du côté des Forces Nationalistes pendant la Guerre d'Espagne. Durant ce conflit, ces appareils servirent, grâce à leur bonne vitesse de montée, comme intercepteurs pour défendre certains points (Séville), mais n'obtinrent aucune victoire. Côté italien, ces machines furent employées en faible nombre comme chasseur (et bombardier léger) avant l'arrivée du Breda Ba.65, ils furent aussi utilisés jusqu'en 1940 dans quelques escadrilles en complément de biplans Fiat C.R.32 et C.R.42. La Luftwaffe montra aussi un intérêt pour cette machine en tant qu'avion d'entraînement, bien que les chasseurs allemands aient été très différents.

Le Ro.41bis fut une variante plus performante doté d'ailes réduites. Cet avion concurrencé par des avions déjà présents ne connu pas le succès. Un exemplaire fut présenté en Uruguay en septembre 1938, mais aucune commande ne fut passée par la suite.

Les Ro.41 resta apprécié de nombreuses années dans les écoles d'aviation. Quinze machines (cinq monoplaces et dix biplaces), puis encore dix exemplaires (sept monoplaces et trois biplaces) furent encore construits par Agusta après le Deuxième Guerre mondiale. Ces appareils furent peints en couleur argent à la place des couleurs camouflage habituelles, trois d'entre eux furent utilisés par la première équipe acrobatique de l'Aeronautica Militare en 1947 à Padoue et volèrent jusqu'en 1950.


Vue d'un IMAM Ro.41, Forces Nationalistes, Guerre d'Espagne Vue d'un chasseur biplan IMAM Ro.41. Forces Nationalistes, Guerre d'Espagne (3ième Stormo Caccia, Aviazione Legioniara, 1937).


Source partielle : site web Wikipedia.

Ro.41               
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 390 CV                       Piaggio P.VII C.45 (Piaggio P.VII)                
Envergure/Span 8,81 m     Longueur/Length 6,38 m     Hauteur/Height 2,65 m     Poids total/Weight 1.270 kg       
Vitesse/Speed 320 km/h à 4.000 m   Plafond/Ceiling            Autonomie/Range 320 km    


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens