Turbomeca-Makila 2a

Turbomeca RTM 322

Turbomeca-snecma-Larzac

Vue d'un turbopropulseur RTM 322 (photo : JN Passieux, Salon du Bourget 2015) Vue d'un turbopropulseur Turbomeca RTM 322 (probablement type RTM 322 01/9). Prise de force sur la gauche, échappement sur la droite, boîtier d'accessoires sur le dessus. Salon du Bourget (Paris Air Show 2015), stand Safran.

La famille des turbopropulseurs Turbomeca (à l'origine Rolls-Royce Turbomeca) RTM 322, d'une gamme de puissance allant de 2.100 à 2.600 CV, est destinée au marché des hélicoptères de dix à quinze tonnes. Ce moteur fut sélectionné pour équiper, par exemple, la majorité des hélicoptères Agusta Westland AW101 Merlin, le NH90 de NH Industries, et des Apache construits sous licence. Il fut aussi monté sur le démonstrateur expérimental X3 d'Airbus qui obtint un record de vitesse (environ 470 km/h atteints en juin 2013).

Le RTM322 fut conçu et produit initialement par une association entre Rolls-Royce et Turbomeca. Il devait répondre à une grande variété de demandes concernant des hélicoptères civils et militaires, et également devait pouvoir être utilisé dans le domaine maritime et les applications industrielles. Le première commande (environ 45 exemplaires) fut passée en 1992, afin de motoriser des hélicoptères EH101 Merlin HM1 destinés à la Royal Navy. Les premiers de ces appareils embarqués de type ASW (Anti-Submarine Warfare) furent livrés à partir de l'année 1998, et progressivement mis en service opérationnel. En 2015, plus de 1.000 RTM322 avaient été produits, ce moteur équipant en très grande majorité l'Agusta Westland AW101 (EH101), et en majorité le NH90. Ces turbopropulseurs largement diffusés équipaient les forces militaires de nombreux pays, France, Royaume-Uni, Allemagne, Pays-Bas, Danemark, Norvège, Suède, Finlande, Portugal, Grèce, Belgique, Japon, Oman, Nouvelle-Zélande et Australie.

En 2013, la compagnie Turbomeca obtint la responsabilité de la totalité du programme de ce moteur, en conception, fabrication, et support. Cet acquisition devait permettre à l'industriel de conforter sa position sur le segment de marché des turbopropulseurs de forte puissance, et de préparer une famille de turbines d'une gamme de puissance allant de 2.500 jusqu'à 3.000 CV (famille dite HPE, Haute Puissance Moteur).

L'architecture des turbopropulseurs de la famille RTM322 est simple et modulaire (six ensembles distincts), l'outillage pour les opérations d'entretien premier et deuxième niveau est réduit, et l'emplacement des sous-ensembles fut étudié pour en faciliter l'accès. Ces turbines sont par ailleurs équipées d'une régulation électronique pleine autorité (FADEC, Full-Authority Digital Electronic Control) double canal de dernière génération, ce système permettant d'alléger la charge du pilote, tout en optimisant les performances du moteur. Cette unité permet aussi de protéger le propulseur (survitesse) et de fournir des éléments pour la maintenance. Les éléments d'un RTM322 sont un compresseur à trois étage axial, un compresseur centrifuge, une chambre de combustion annulaire à flux inversé, une turbine haute pression à deux étages, et une turbine libre de puissance à deux étages entraînant la prise de force débouchant sur l'avant, via un arbre concentrique à l'arbre du compresseur (vitesse de rotation 20.900 tr/min). Pour un modèle 02/8 (Mk. 250), les dimensions sont, une longueur de 1,17 m, pour un diamètre de 0,65 m, le poids à sec atteignant environ 230 kg. La puissance maximale au décollage de ce moteur certifié en juillet 2003, est de 2.270 CV, et la puissance en régime de croisière est de 2.000 CV.



Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresTurbopropulseursTurbopropulseurs