Sablatnig-Sf2

Salmson 2A.2

Salmson-moineau-Sm-1

Vue d'un Salmson 2A.2 (origine : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un Salmson 2A.2. Squadron No. 88, du Groupe d'Observation No. 1 de l'A.E.F. (American Expeditionary Force), Marne, août 1918.

La Société des Moteurs Salmson produisait des moteurs, en particulier le radial Canton-Unné, 9 cylindres refroidi par liquide qui équipait un grand nombre d'appareils durant la Première Guerre mondiale. Le modèle 2 succédait au Salmson-Moineau SM-1 qui ne fut pas une réussite et au biplan Salmson D équipé d'un moteur rotatif Clerget de 130 CV.

Conçu pour des missions d'observation, le Salmson 2 était un biplan de deux places, avec un fuselage arrondi autour du volumineux moteur radial Salmson Z9 de 260 CV à refroidissement liquide muni d'ouïes de refroidissement caractéristiques. La construction était en métal, bois et toile de lin. Les ailes étaient de surfaces identiques, les ailerons doublés, le plan vertical et la gouverne de profondeur pivotaient entièrement autour d'axes métalliques qui les traversaient au quart de leur surface.

La production fut démarrée fin 1917, la mise en service début 1918 sous la désignation 2A.2. Au total, 3.200 appareils furent construits et utilisés par l'armée française, l'armée italienne et les forces américaines. La fonction première était la reconnaissance, le poste arrière était équipé d'une trappe pour les appareils photographiques. Le 2A.2 pouvait aussi être utilisé pour des missions de bombardement de jour, il était dans ce cas équipé d'une mitrailleuse synchronisée Vickers implantée au-dessus du capot moteur, et parfois d'une mitrailleuse arrière pour l'observateur.

Sans performance particulière, l'avion était robuste, fiable, facile à entretenir et pouvait subir de grands dommages. Un des défauts était la difficulté de communication entre les deux membres d'équipage du à la grande distance entre les postes.

Après le conflit 1914-1918, le Salmson 2A.2 fut beaucoup employé sur les lignes de l'Aéropostale. C'est avec un appareil de ce type piloté par René Cornemont que Pierre-Georges Latécoère effectua le premier vol d'études Toulouse-Barcelone le 25 décembre 1918. Les 2A.2 seront principalement mis en service sur la ligne vers le Maroc, ils seront retirés en 1923.

La version "limousine" pouvait emporter deux personnes assises en vis-à-vis dans une cabine fermée, capitonnée, éclairée par quelques fenêtres, dans laquelle on pénétrait par un toit ouvrant.
Plans d'un Salmson 2A.2 (origine : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson)


Vue d'un Salmson 2A.2 (photo : Jane's fighting aircraft of World War I) Vue frontale de trois-quart d'un biplan Salmson 2A.2 (moteur Samson de 250 CV).


Histoire de l'AéropostaleAvions de l'Aéropostale (1919-1938)

SALMSON 2A.2        
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 260 CV                       Salmson (Canton-Unné) 9Z                          
Envergure/Span 11,80 m    Longueur/Length 8,50 m     Hauteur/Height 2,90 m     Poids total/Weight 1.340 kg       
Vitesse/Speed 185 km/h à 2000 m    Plafond/Ceiling 6.250 m    Autonomie/Range 3 heures  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Guerre 1914-1918Avions Guerre 1914-1918