Savoia-marchetti-S.71

Savoia-Marchetti S.73

Savoia-marchetti-S.m.75

Vue d'un S.73 de la Sabena (photo : Avions) Vue d'un Savoia-Marchetti S.73, immatriculation OO-AGR, de la compagnie belge Sabena (Société Anonyme Belge d'Exploitation de la Navigation Aérienne) en 1935 (moteurs radiaux Gnome-Rhône 9 Kfr Mistral).

Au moment du début de la Deuxième Guerre mondiale, la société Savoia-Marchetti avait établi une tradition de grands trimoteurs, incluant les bombardiers S.M.79 et S.M.84 et les avions de transport et bombardiers S.M.81 et S.M.82 employés par la Regia Aeronautica. La ligne concernant les avions trimoteurs de transport civil avait commencé avec l'appareil à aile haute S.71, qui avait été suivi au milieu des années 1930, par deux modèles à aile basse, construits chacun en quantités.

Le premier (le deuxième étant le S.M.75) fut le S.73 qui vola pour la première fois début juin 1934. Le prototype (issu du bon plan d'ailes du S.55, combiné à un fuselage conventionnel) ne portait pas d'immatriculation civile, et il fut peut-être construit à l'instigation du ministère de l'Air italien. Il portait les bandes verticales de couleurs rouge, blanc et vert sur la dérive et la gouverne de direction, comme alors appliqué sur les avions militaires, et les symboles fascistes coutumiers sous la fenêtre de cabine la plus en arrière. Ses trois moteurs étaient des Gnome-Rhône Mistral 9Kfr de 600 CV, et son plan de queue ainsi que sa gouverne étaient identiques à celle du plus ancien S.71. Les hélices étaient en bois, quadripale pour le moteur central et bipales pour les deux latéraux. Les vitres de cabine était continues de chaque côté, avec seulement un séparation formée des montants verticaux. Les machines de production étaient différentes sur quelques points, dérive avec gouverne plus large et plus arrondie, fenêtres de cabine séparées, partie avant allongée et montage de différents moteurs (hélices tripales métalliques à pas variable réglable uniquement au sol). La construction était de type mixte, le fuselage étant formé d'une structure métallique avec revêtement bois et contre-plaqué et les ailes étaient basées sur trois longerons en bois avec un revêtement du même matériau. Le train classique était de type fixe, et le plan horizontal de queue était renforcé par des tirants.

Les dimensions étaient, une envergure de 24,00 mètres, pour une longueur de 17,45 mètres. A un poids total, avec des moteurs Stella, atteignant 10.430 kg, le S.73 pouvait voler à une vitesse de croisière de 280 km/h (environ 170 mph) à 4.000 m (13.120 pieds), sur un parcours normal de 1.020 km (environ 630 miles).

Autant qu'il est possible de le savoir, environ 45 S.73 furent construits en plus du prototype. Le client principal fut la compagnie Ala Littoria avec 21 machines reçues, dix étant équipées de moteurs Wright GR-1820 Cyclone de 760 CV, cinq de moteurs Piaggio Stella X.RC de 700 CV, deux d'Alfa Romeo 126 RC 10 de 800 CV, et quatre dotées d'autres propulseurs. La compagnie belge Sabena exploita douze exemplaires, sept étant des avions construits sous licence par SABCA (Société Anonyme Belge de Constructions Aéronautiques), les moteurs étant pour tous des Mistral 9Kfr. D'autres exploitants furent Avio Linee Italiane (six exemplaires équipés de moteurs Alfa Romeo), CSA (six avions dotés de moteurs Bristol Pegasus IIM2 de 615 CV construits sous licence par Walter), et la Regia Aeronautica (un exemplaire, probablement employé pour une évaluation).

Les S.73 furent mis en service à la mi-1935, et opérèrent sur une large partie de l'Europe, en incluant des liaisons vers la Scandinavie, au-dessus de la Méditerranée vers l'Afrique du Nord et l'Afrique Centrale, ainsi que vers le Congo belge. La cabine était aménagée pour 18 passagers, avec quatre hommes d'équipage et un steward. La cabine principale, d'un capacité de quatorze personnes placées dans des sièges séparés logés de chaque côté du couloir central, était située en arrière des longerons principaux des ailes. Des toilettes étaient placées en arrière de la cabine, et un logement pour des bagages ou une petite quantité de fret était prévu sous le plancher du compartiment voyageurs. Les quatre derniers passagers étaient assis dans un compartiment vers l'avant, au-dessus de la section centrale des ailes (qui contenait une partie des réservoirs de carburant), au même niveau que le poste des pilotes. Un second et plus petit espace destiné aux bagages était situé sous le poste d'équipage.

Les S.73 étaient toujours largement en service en Europe, au début de la Deuxième Guerre mondiale, et après l'entrée de l'Italie dans le conflit, en juin 1940, treize appareils de l'Ala Littoria furent récupérés par le Comando Servizi Aerei Speciali (CSAS) de la Regia Aeronautica.


Source partielle : Airliners between the wars 1919-1939 - Kenneth Munson.
SAVOIA S.73         
Moteurs(s)/Engine(s)   3 moteurs à pistons de 800 CV                      Alfa Romeo 126 RC 10                              
Envergure/Span 24,00 m    Longueur/Length 18,37 m    Hauteur/Height 4,45 m     Poids total/Weight 10.800 kg      
Vitesse/Speed 325 km/h             Plafond/Ceiling 7.000 m    Autonomie/Range 1.000 km  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions civilsAvions civils