Savoia-marchetti-S.73

Savoia-Marchetti S.M.75

Savoia-marchetti-S.m.79 sparviero

Vue d'un S.M.75 (origine : Airliners between the wars 1919-1939 - Kenneth Munson) Vue d'un trimoteur S.M.75, immatriculation I-TIMO, de la compagnie Ala Littoria SA (1938).

Au moment du début de la Deuxième Guerre mondiale, la société Savoia-Marchetti avait établi une tradition de grands trimoteurs, incluant les bombardiers S.M.79 et S.M.84 et les avions de transport et bombardiers S.M.81 et S.M.82 employés par la Regia Aeronautica. La ligne concernant les avions trimoteurs de transport civil avait commencé avec l'appareil à aile haute S.71, qui avait été suivi au milieu des années 1930, par deux modèles à aile basse, construits chacun en quantités.

Le deuxième (le premier étant le S.73) fut le S.M.75 qui était d'un taille largement supérieure et fut le premier trimoteur Savoia-Marchetti équipé d'un train d'atterrissage principal rentrant. Il ne fut sans doute pas construit de prototype séparé, et le premier vol fut effectué, début novembre 1937, par le premier appareil de production S.M.75 immatriculé I-TACO. Cet exemplaire, ainsi qu'au moins 29 autres avions de ce type furent livrés à la compagnie Ala Littoria, qui les mit en service en 1938. Les moteurs standard étaient des radiaux Alfa Romeo 126 RC 34 de 750 CV, mais une machine (en 1942) fut équipée de propulseurs Alfa Romeo 128 de 860 CV, et les cinq avions livrés à la compagnie hongroise Malert (acronyme de Magyar Légiforgalmi R.T.) furent dotés de Gnome-Rhône K14. Un S.M.75 fut livré à la Regia Aeronautica, et au moins neuf autres exemplaires construits eurent un propriétaire incertain, quelques machines pouvant avoir aussi été destinées à Ala Littoria.

Le S.M.75 avait une capacité de 24 passagers avec trois hommes d'équipage et un steward (la capacité pouvait être cependant portée à trente places). La cabine était formée de deux compartiments séparés par un bar et comprenant chacun douze sièges. Des toilettes et un emplacement pour des bagages (ou du fret) étaient aménagés à l'arrière de la cabine postérieure, et un logement additionnel pour des bagages était situé sous le plancher de la cabine arrière. Aussi, un logement plus réduit se trouvait en-dessous et à l'avant de la cabine antérieure, au niveau du bord d'attaque des ailes.

Début janvier 1939, un S.M.75 piloté par N. Prota et G. Bertocco, établit un nouveau record international de vitesse en circuit fermé, en atteignant 207 mph (environ 335 km/h) et 205 mph (environ 330 km/h) sur une distance de, respectivement, 620 miles (1.000 km) et 1.240 miles (2.000 km), en emportant une charge de 22.050 livres (10.000 kg).

Environ une douzaine de machines de la compagnie Ala Littoria furent intégrées dans les effectifs militaires, lors de l'entrée de l'Italie dans la Deuxième Guerre mondiale, et une version modifiée, désignée S.M.75bis fut construite spécialement pour des missions de transport militaire. Une variante dérivée, hydravion à flotteurs, désignée S.M.87, fut présentée en 1943. Cet avion équipé de moteurs Fiat A.80 de 1.000 CV pouvait atteindre une vitesse de 365 km/h, une altitude de 6.250 m et son autonomie était de 2.200 km. Sa capacité était de 24 passagers, avec quatre hommes d'équipage. Quatre exemplaires de ce modèle furent construits.


Source partielle : Airliners between the wars 1919-1939 - Kenneth Munson.
SAVOIA S.M.75       
Moteurs(s)/Engine(s)   3 moteurs à pistons de 750 CV                      Alfa Romeo 126 RC 34                              
Envergure/Span 29,70 m    Longueur/Length 21,60 m    Hauteur/Height            Poids total/Weight 14.500 kg      
Vitesse/Speed 325 km/h à 4000 m    Plafond/Ceiling 7.000 m    Autonomie/Range 2.280 km  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions civilsAvions civils