Short-bristow-Crusader

Siebel Si 204

Siemens-schuckert-D.iii

Vue d'un Si 204D-1 (origine : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson) Vue d'un Si 204D-1 capturé par les Anglais (marques de la R.A.F. superposées à celles d'origine, automne 1945)

Le Si 204D fut développé en 1940-1941, par le Dipl Ing Friedrich Fecher, à partir des avions de transport moyens, Fh 104 Hallore d'avant-guerre et Si 204A, la principale différence extérieure étant le remplacement de l'avant métallique par un nez totalement vitré en forme de bulbe, formant un dessin continu avec le reste de la partie avant du fuselage. Le Si 204A était propulsé par deux moteurs Argus As 410A de 360 ch, et certains furent utilisés par la Luftwaffe pour du transport léger et des missions de liaison. Le Si 204D, équipé de moteurs plus puissants (Argus As 411 d'environ 600 ch), et dont le premier vol fut effectué en 1941, devint l'appareil standard de formation des équipages de la Luftwaffe en remplacement du Focke-Wulf Fw 58. L'appareil pouvait contenir cinq personnes en apprentissage, en plus des deux hommes d'équipage. Le Si 204D resta en service après la fin de la Deuxième Guerre mondiale, plus tard, pour aussi bien l'entraînement au radar, que pour celui à la navigation. La plus grande partie de la production fut effectuée par des usines tenues par les Allemands, en Tchécoslovaquie et en France (environ 1.200 machines produites en Europe entre 1942 et 1944).

La société S.N.C.A.C. (Société Nationale de Constructions Aéronautiques du Centre) poursuivit la construction du Si 204 après la guerre, sous une forme légèrement différente, les avions étant désignés NC 701 (version militaire), et NC 702 Martinet (version civile). Le NC 701 (204 D) avait le nez rond vitré d'origine et le NC 702 (204 A) avait un avant métallique doté d'un pare-brise. La production fut de plus de 300 exemplaires destinés à l'entraînement (base d'Avord, département du Cher, France) et au transport pour l'Armée de l'Air et la Marine. Ces appareils motorisés par des SNECMA 12 S de 580 ch entraînant des hélices tripales à pas variable, furent remplacés par des Dassault Flamant. Quelques avions furent aussi employés brièvement par Air France, pour ses services postaux durant l'été 1946.

La compagnie Aero (Aero Továrna Letadel), en Tchécoslovaquie, fabriqua également un nombre substantiel d'exemplaires après la Deuxième Guerre mondiale, ces machines désignées C-3 étant destinés aux marchés civil (C-103) et militaire (C-3A et C-3B). Une autre variante de transport fut l'Aero D-44. La compagnie Luft Hansa avait reçu au moins quatre Si 204. Le premier prototype (D-AEFR), fut évalué de mars à mai 1919 par Luft Hansa Prague, et entre le printemps 1942 jusqu'au printemps 1943, le second prototype (D-ASGU), fut employé de manière régulière sur des lignes, afin d'assurer du transport de courrier. Egalement quelques Si 204 capturés par les Soviétiques, furent utilisés par l'Aeroflot en U.R.S.S., jusqu'en 1949, dans divers rôles civils, en étant particulièrement satisfaisants dans des services régionaux au Tadjikistan.
Plans d'un Si 204D-1 (origine : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson)

Source partielle : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson.

Si 204D-1           
Moteurs(s)/Engine(s)   2 moteurs à pistons de 580 ch                      Argus As 411A-1                                   
Envergure/Span 21,30 m    Longueur/Length 11,90 m    Hauteur/Height 4,40 m     Poids total/Weight 5.590 kg       
Vitesse/Speed 370 km/h à 2320 m    Plafond/Ceiling 7.500 m    Autonomie/Range 1.500 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens