Raytheon-Aim-7e sparrow

AIM-9 Sidewinder

Reggiane-Re 200 falco i

Vue d'un AIM-9 Sidewinder monté sur un F-14 (photo : Agustin Anaya) Vue de missiles air-air AIM-9 Sidewinder (bouchon jaune) et AIM-7 Sparrow montés sur un F-14 embarqué sur le porte-avions U.S.S. Abraham Lincoln. On peut distinguer les ailerons mobiles en tête du Sidewinder et les "rollerons" sur les bords externes des plans de l'empennage.

Ce missile air-air américain conçu en 1950 par l'U.S. Naval Ordnance Test Station, Inyokern, California (China Lake) et désigné AIM-9 est probablement le missile air-air le plus répandu au monde. Son nom vient d'une espèce de crotale rencontré aux Etats-Unis et au Mexique, le sidewinder snake (Crotalus cerastes) qui détecte ses proies par la chaleur. Il fut conçu à partir de l'idée d'adapter un système de guidage et de contrôle sur une roquette air-air de 12,7 cm. Une cellule photoélectrique au sulfite de plomb (PbS) sensible à la chaleur fut donc installée derrière une vitre hémisphérique dans le nez d'une de ces roquettes. Une autre grande idée fut d'adapter des "rollerons" sur l'empennage de la roquette (quatre ailes arrières), qui agissant comme des gyroscopes, pouvaient induire une rotation inverse suivant l'axe longitudinal ce qui avait pour effet de stabiliser le vol. Fondamentalement, un "rolleron" est une roue en métal munie d'encoches, fixée sur un petit volet mobile monté sur une charnière et mise en rotation par le flux d'air lors du vol. Les premiers tirs de tests eurent lieu en 1951.

Le moteur du Sidewinder est un Hercules and Bermite Mk. 36 à carburant solide et son guidage est assuré par un autodirecteur infrarouge WGU-4/B. Le système de contrôle en vol de ce missile est directement asservi à l'autodirecteur à l'aide de deux servomoteurs qui actionnent les ailerons avant. Les ailerons arrière sont fixes et ne servent, à l'aide des "rollerons", qu'à la stabilisation de la trajectoire en induisant un mouvement de rotation inverse autour de l'axe longitudinal pour contrer une éventuelle mise en rotation du missile.

Il fut monté sur de nombreux appareils, comme les A-7 Corsair, F-8 Crusader, F-4 Phantom, F-5 Freedom Fighter, Sabre, Super Sabre, F-104 Starfighter, F-105 Thunderchief, F-111 américains, les Saab-29, Draken et Gripen suédois, le Fuji T-1A japonais, le Panavia Tornado européen et les Hunter, Hawk, Sea Harrier et Sea Hawk anglais. Il est aussi monté sur des hélicoptères et sur des chasseurs récents comme les F-14 Tomcat, F-16 Falcon, F-18 Hornet et F-22 Raptor.

Sa longueur est de 2,87 m pour un poids d'environ 85,5 kg incluant une charge explosive de tête de 25 livres pour un AIM-9H (environ 11,30 kg). Sa vitesse atteint Mach 2.5 (environ 2.750 km/h) pour une portée de 10 à 18 miles (de 16 km à 29 km).

Le Sidewinder fut décliné en de multiples versions (AIM-9A jusqu'à AIM-9X), fut aussi adapté à un usage sol-air de défense aérienne à courte portée (MIM-72A) et servit de base au missile d'autodéfense surface-air RIM-116 RAM destiné à la protection de navires de guerre.


Source partielle : site web Wikipedia

Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresMissilesMissiles