Sud-est-Se-5000 baroudeur

Sud-Ouest SO-1100 Ariel I

Sud-ouest-So-1310 farfadet

Vue de l'hélicoptère expérimental SO-1100 (photo : Science et Vie, février 1947) Vue de l'hélicoptère expérimental, type giravion, SO-1100 Ariel I.

Le développement et la construction du SO-1100 était du au début d'intérêt de la compagnie Sud-Ouest pour les voilures tournantes. C'était un petit hélicoptère de construction métallique à cabine fermée pouvant contenir deux personnes, qui effectua son premier vol en 1947. La société avait cherché la simplicité avec l'utilisation d'un rotor entraîné par des jets sous pression, donc ne générant pas de couple. Ce rotor rigide était doté de tuyères propulsives placées aux extrémités des trois pales, dans lesquelles brûlait un mélange carburé allumé électriquement. Ce dernier était comprimé en basse pression par un compresseur Turbomeca placé dans le fuselage et était amené aux tuyères par des tubes qui formaient le bord d'attaque des pales. Le compresseur était entraîné par un moteur Mathis G-7 de 170 CV.

La propulsion était assurée par une grande hélice placée dans le courte partie arrière de la cellule qui comprenait également deux dérives et une gouverne de direction placée dans le flux de l'hélice. L'appareil pouvait fonctionner comme un hélicoptère avec un décollage vertical, en vol le compresseur pouvait être débrayé et le moteur embrayé sur l'hélice propulsive, l'appareil évoluant alors comme un autogire avec son rotor en autorotation. Les pales étaient attachées par des lames de ressort souples à la tête du rotor dont le moyeu était libre de prendre une orientation moyenne, d'où une réduction sensible du battement.

Une version améliorée, SO-1110 Ariel II, vola pour la première fois fin mars 1949. De configuration générale identique, elle comportait une longue perche arrière et des plans verticaux modifiés. Cependant, le propulseur de ces deux modèles était lourd, et sur la version améliorée SO-1120 Ariel III, il fut remplacé par une turbine Turbomeca Artouste ou Arrius plus légère, d'une puissance de 220 ou 275 CV. Les différences portaient également sur une dérive simple avec gouverne de direction et de larges entrées d'air latérales. Cette machine dont le gain en poids avait permis l'installation d'un troisième siège avait volé pour la première fois en avril 1951. Sur cette appareil, la poussée résiduelle de la turbine conduite vers l'arrière et orientée sur l'un ou l'autre côté par l'intermédiaire de vannes, pouvait être utilisée pour le contrôle en lacet à faible vitesse et en vol stationnaire, la gouverne étant utilisée aux vitesses supérieures.

Les Ariel ne furent pas mis en production, mais les données récoltées et l'expérience acquise servirent au développement du Sud-Ouest SO-1220 Djinn qui reprenait le même principe de rotor.


Source partielle : site web Wikipedia.

SO-1110             
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 170 CV                       Mathis G-7                                        
Diamètre rotor/Rotor diameter 10,80 m    Longueur/Length 7,15 m     Hauteur/Height            Poids total/Weight 1.080 kg       
Vitesse/Speed 170 km/h             Plafond/Ceiling            Autonomie/Range 300 km    


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions expérimentauxAvions expérimentaux