Sud-ouest-So-8000 narval

Sud-Ouest SO-9000 Trident

Sud-ouest-So-m.2

Vue du SO-9000 Trident original équipé de réacteurs Marboré (photo : Jane's pocket book 12 Research and experimental aircraft - Michael J.H. Taylor) Vue du Trident original à moteurs Marboré (1953).

Le Sud-Ouest (S.N.C.A.S.O.) Trident était un intercepteur à propulsion mixte équipé de courtes ailes à corde constante, et de section fine. Les ailerons furent bloqués après les premiers vols d'essai qui montrèrent que les plans de queue suffisaient à contrôler l'avion. Ces plans étaient constitués d'une seule pièce mobile, le plan vertical servant de gouverne de direction, les plans horizontaux à fort dièdre servant de contrôle de roulis et de profondeur. Le fuselage de section circulaire se terminait par un logement pour un moteur-fusée à trois sorties, et la partie avant pouvait être éjectée en totalité en cas de problème. Un parachute de queue contribuait au freinage de l'appareil lors de l'atterrissage.

La conception de cet appareil monoplace datait à l'origine, de l'année 1948, et le contrat de développement du premier prototype fut signé en 1951. Les premiers essais furent effectués avec des réacteurs Turbomeca Marboré II de 400 kgp (880 livres), placés en bout d'aile. Ils furent plus tard remplacés par des Dassault M.D. 30 Viper ASV.5 d'environ 745 kgp (1.640 livres). Ultérieurement un moteur-fusée SEPR.481 de 4.500 kgp (9.920 livres), fut installé dans le fuselage. Le premier vol fut effectué en mars 1953, avec uniquement les réacteurs Turbomeca, et le premier vol avec le moteur-fusée fut accompli en septembre 1954. Les essais reprirent en mars 1955 avec les nouveaux réacteurs plus puissants, et peu de temps après, Mach 1 fut dépassé avec une bonne marge, lors d'une légère plongée, sans l'usage du moteur-fusée. Les tests furent alors poursuivis avec l'usage de ce dernier propulseur, et début avril 1955, le Trident dépassa la vitesse du son durant la dernière phase de sa montée, en utilisant seulement une fraction de la poussée disponible. Plus tard, la vitesse de Mach 1.5 fut atteinte à l'altitude de croisière, et également en montée. Un deuxième prototype fut construit, mais il fut détruit lors de son premier vol en septembre 1953.

Le SO-9050 Trident II, intercepteur prototype, fut un développement du SO-9000. Cet avion plus puissant, doté de deux fusées de 3 tonnes de poussée, d'une envergure de 7 m et d'une longueur de 12,70 m était capable de frôler Mach 2. Le premier vol eut lieu en juillet 1955, aux mains de Charles Goujon qui trouva la mort aux commandes du quatrième prototype en mai 1957. Le programme fut arrêté suite à la préférence donnée au Mirage III.


- En complément, vue générale du SO-9000, Trident I, et détail du train d'atterrissage principal. Moteurs, deux Turbomeca Marboré II de 400 kgp, et un moteur-fusée SEPR.481 de 4.500 kgp. Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget, avril 2019.

Source partielle : Jane's pocket book 12 Research and experimental aircraft - Michael J.H. Taylor, et site de JP Colliat consacré aux projets et aux prototypes.

SO-9000             
Moteurs(s)/Engine(s)   2 réacteurs de 400 kgp Turbomeca Marboré puis      Dassault M.D. 30 Viper (744 kgp) + fusée SEPR.481 
Envergure/Span 8,15 m     Longueur/Length 14,00 m    Hauteur/Height            Poids total/Weight 5.500 kg       
Vitesse/Speed 1700 km/h            Plafond/Ceiling 17.985 m   Autonomie/Range 590 km         


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions expérimentauxAvions expérimentaux