Spad-Xiii

Spad XXbis

Spad-S.33

Vue d'un Spad XXbis (photo : Gallica, Agence Rol) Vue d'un biplan de course Spad XXbis. Pilote Bernard Barny de Romanet, Etampes, 25 septembre 1920 (Gallica, Agence Rol, 1920).

Conçu par André Herbemont, le Blériot-Spad S.XX (connu aussi plus tard comme S.20), était un chasseur biplan français développé à un moment proche de la fin de la Première Guerre mondiale. Son premier vol fut effectué en août 1918, et arrivé trop tard pour participer aux combats lors de ce conflit, il équipa en environ cent exemplaires les escadrilles de la force aérienne française, dans les années de l'après-guerre. Cet appareil agile obtint également des succès lors d'établissement de records, ou en participant à des compétitions de cette époque.

Le S.XX était un chasseur biplan biplace, dont l'équipage était un pilote et un mitrailleur arrière, évolution améliorée du S.XVIII. Son dessin était conventionnel, mais comprenait une aile haute avec une flèche assez prononcée, reliée à l'aile basse par un seul grand mât d'entre plans à profil en I de chaque côté. Comme son prédécesseur, le S.XX fut connu familièrement comme Spad-Herbemont, d'après le nom de son concepteur. A l'origine, le gouvernement français avait passé un contrat avec une date de fin ouverte pour cet avion, la forte cadence de production devant atteindre 300 machines par mois. Cette commande fut annulée à l'Armistice, avant qu'un appareil n'ait été livré. L'ordre d'achat fut plus tard réactivé, afin que la force aérienne française soit équipée d'un chasseur moderne, et environ 95 exemplaires au total furent achetés. Le biplan fut aussi exporté en petites quantités, la compagnie japonaise Mitsubishi en acquit quelques exemplaires, ainsi que le gouvernement bolivien.

Biplan rapide et agile, le S.XX fut utilisé sous forme modifiée, pour établir des records. Par exemple, un appareil de ce type établit en 1918, un nouveau record du monde pour un avion biplace, en atteignant une vitesse de 230 km/h, et un juillet 1919, Joseph Sadi-Lecointe obtint une record d'altitude en montant à 8.900 m. Des S.XX furent préparés spécialement, avec des ailes plus courtes et des moteurs Hispano-Suiza plus puissants, et ces biplans pouvaient atteindre une vitesse de près de 250 km/h (155 mph), vers la fin de l'année 1919. Une vitesse de plus de 280 km/h, puis une de 290 km/h (puis environ 310 km/h) fut atteinte avec cette version de course S.XXbis en 1920. Deux biplans de ce type participèrent à la Coupe Gordon Bennett en septembre 1920. Jean Casale sur un des avions ne fut pas sélectionné à l'issue des épreuves éliminatoires, mais Bernard Barny de Romanet participa à la course et termina second, après avoir du atterrir pour effectuer des réparations durant le parcours.

Un S.XXbis devait participer à la Coupe Schneider disputée en septembre 1919, à Bournemouth, Dorset. Suite à la remarque d'un pilote, et afin d'améliorer les performances, les ailes hautes de cette machine furent raccourcies de 15 pouces (environ 38 centimètres) de chaque côté. Ce biplan monté sur flotteurs devait être piloté par Sadi-Lecointe, mais il ne put concourir à cause d'une fuite dans le flotteur droit.


- En complément, vue du pilote Joseph Sadi-Lecointe à bord d'un Spad XXbis monté sur flotteurs et préparé pour participer à la Coupe Schneider de 1919 (Gallica, Agence Rol, 1919).

Sources partielles : site web Wikipedia, et Fighters 1914-1919 - Kenneth Munson.

SPAD XXbis          
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 300 ch                       Hispano-Suiza 8Fb                                 
Envergure/Span 6,48 m     Longueur/Length 7,50 m     Hauteur/Height 2,50 m     Poids total/Weight 1.050 kg       
Vitesse/Speed 310 km/h             Plafond/Ceiling            Autonomie/Range                


SPAD XX             
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 300 ch                       Hispano-Suiza 8Fb                                 
Envergure/Span 9,72 m     Longueur/Length 7,30 m     Hauteur/Height 2,80 m     Poids total/Weight 1.310 kg       
Vitesse/Speed 220 km/h             Plafond/Ceiling 8.000 m    Autonomie/Range 400 km         


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Coupe Gordon BennettAvions Coupe Gordon Bennett