Short-S.8 calcutta, s.8/8 rangoon

Short SA.4 Sperrin

Short-Sa.6 sealand

Vue du SA.4 Sperrin (photo : Aviation Design-Shorts) Vue du bombardier expérimental Short SA.4 Sperrin (1951). Les réacteurs inférieurs étaient des de Havilland Gyron montés à la place des Rolls-Royce Avon pour des tests.

Le Short Sperrin était du au besoin de la Grande Bretagne de se doter de nouveaux bombardiers après la fin de la Deuxième Guerre mondiale pour lutter contre l'ennemi potentiel qu'était l'U.R.S.S. Une fiche programme publiée début janvier 1947 déterminait les caractéristiques de l'avion : quadriréacteur capable d'emporter une arme nucléaire de 4,5 tonnes sur 5.600 km à la vitesse de 925 km/h et à l'altitude de 13.700 m. Plusieurs constructeurs répondirent à la demande en proposant des solutions plus ou moins innovantes, le projet évolua ensuite vers un avion plus conventionnel plus facile à mettre en service rapidement.

L'appareil S.A.4 proposé par Short Brothers et dont la fabrication du prototype fut démarrée fin 1948 fut supplanté par le Vickers Armstrong Type 660 défendu par l'ingénieur en chef George Edwards qui réussit à convaincre le ministère de l'Equipement de la validité de son projet. Seulement deux prototypes du S.A.4 furent finalement construits, ils devaient servir pour des expérimentations au bénéfice des autres programmes de bombardiers.

Le grand appareil était assez basique avec une aile haute portant les réacteurs placés par paires au-dessus et au-dessous du plan, un train d'atterrissage se rangeant dans l'épaisseur, une grande soute à bombes de 10 m de long et quatorze réservoirs de carburant d'une capacité totale de 28.150 litres placés dans les ailes et le fuselage et munis d'un système automatique de gestion des niveaux pour conserver la position du centre de gravité.

Le premier vol du premier prototype eut lieu en août 1951 à la base d'Aldergrove, l'appareil fut présenté la même année à Farnborough. Le second prototype vola pour la première fois en août 1952, il était identique au premier mais bénéficiait de moteurs Rolls-Royce RA.3 plus puissants. Suivirent une campagne d'essais constructeur à Belfast, une évaluation du radar de navigation des bombardiers "V" (Vulcan, Victor et Valiant), des tests de charges militaires de tailles et formes diverses comme la bombe nucléaire "Blue Danube". A cette époque, les bombardiers furent rebaptisés "Sperrin" (du nom d'une colline proche de Londonderry), le deuxième avion fut accidenté fin 1955 et servit alors de réserve de pièces détachées.

Le Sperrin fut encore employé comme banc d'essai pour le nouveau réacteur de Havilland Gyron de 6,8 tonnes de poussée, le propulseur fut essayé en remplacement de l'Avon inférieur gauche, les tests débutés en juillet 1955 se poursuivirent jusqu'à l'automne 1957 avec le montage de deux Gyron de 9,5 tonnes de poussée dans les nacelles inférieures en mars 1956. Le Sperrin restant fut finalement réformé fin 1959 après l'abandon du projet Hawker P.1121.


Source partielle : Magazine Aviation Design - Laurent Vannier

SPERRIN             
Moteurs(s)/Engine(s)   4 réacteurs de 2720 kg                             Rolls-Royce Avon R.A.2 (R.A.3 de 2950 kgp)        
Envergure/Span 33,20 m    Longueur/Length 31,14 m    Hauteur/Height 8,69 m     Poids total/Weight 52.165 kg      
Vitesse/Speed 910 km/h             Plafond/Ceiling 13.715 m   Autonomie/Range 5.150 km  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions expérimentauxAvions expérimentaux