Ryan-Fr-1 fireball

Ryan NYP Spirit of Saint Louis

Ryan-Pt-20/pt-22 recruit

Vue du Ryan Spirit of Saint Louis Vue du Ryan Spirit of Saint Louis. Première traversée de l'Atlantique, liaison sans escale entre New York et Paris, réussie par Charles Lindbergh, les 20 et 21 mai 1927 (durée du vol: 33h 30min).

En 1919, l'entrepreneur américain né en France, Raymond Orteig offrit un prix de 25.000 $ pour le premier vol sans escale entre New York et Paris. Les années passèrent, mais en 1927, personne n'avait réussi le vol entre les deux grandes villes et de nombreux, parmi les plus célèbres pilotes mondiaux préparaient une tentative.

Le pilote de courrier, Charles Augustus Lindbergh n'était pas connu, mais il réussit à convaincre un groupe d'hommes d'affaires de St Louis, Missouri de financer sa tentative. Lindbergh avait prévu de voler seul dans un appareil monomoteur. Dans l'impossibilité d'acheter le nouveau Bellanca, il passa commande d'une machine à Ryan Airlines, une petite société de San Diego, Californie. Fin février 1927, l'ingénieur en chef Donald A. Hall, le patron de l'usine, W. Hawley Bowlus et une petite équipe commencèrent à travailler sur le prototype. Deux mois plus tard, le Ryan NYP (pour "New York to Paris") était prêt. Baptisé Spirit of St Louis, il commença une série de tests puis vola vers New York entre le 10 et le 12 mai en établissant un nouveau record transcontinental.

A New York, de nombreuses équipes attendaient des conditions favorables pour partir. Le matin du 20 mai 1927, Lindbergh (alors âgé de 25 ans) décolla, trente trois heures et trente minutes plus tard, il atterrit à Paris après une traversée de 3.610 miles (5.810 km), effectuée à la vitesse moyenne de 173 km/h. Le succès de ce vol eut un retentissement mondial, la personnalité du jeune aviateur et ce qu'il venait d'accomplir lui permirent d'accéder à un statut partagé par un nombre réduit de pilotes. Après un retour aux Etats-Unis, Lindbergh et son appareil firent une tournée de plusieurs mois dans ce pays et aussi en Amérique Centrale et en Amérique du Sud. Le pilote devint consultant de diverses compagnies aériennes, sa machine fut cédée en avril 1928 au Smithsonian National Air and Space Museum (Washington, D.C.).

Le Ryan NYP était dérivé de l'appareil postal classique N-2, sa structure était formée de tubes métalliques revêtus de coton imprégné d'une solution cellulosique et peint d'une couleur aluminium. Les ailes hautes étaient aussi de structure métallique avec des empennages en bois entoilé, le moteur était un neuf cylindres radial Wright Whirlwind de 230 CV. Le cockpit avait été conçu suivant les désirs du pilote. Pour éviter d'être pris entre le réservoir et le moteur en cas d'accident, Lindbergh avait demandé de déplacer le cockpit en arrière du grand réservoir central. Cette position empêchait toute visibilité vers l'avant, cependant deux fenêtres donnaient une vision latérale et un périscope placé côté gauche permettait de regarder vers le nez. La cabine n'était pas chauffée de manière à ne pas être trop confortable, un grand confort pouvant entraîner le sommeil du pilote.

Le tableau de bord comprenait les meilleurs instruments possibles, au centre, un compas magnétique lu au travers d'un miroir, au-dessous, un autre compas à lecture directe, un altimètre, un indicateur de vitesse, une montre, les indicateurs des réservoirs d'essence (1.700 litres dans le réservoir central, la nourrice dans le nez et les réservoirs dans les ailes), un indicateur en forme de T (inclinomètre et angle de rotation) et les contrôles du moteur (huile). Aucune radio n'avait été montée de manière à pouvoir emporter le maximum de carburant. Le pilote était assis sur un siège en osier, portait une épaisse combinaison molletonnée et emportait un équipement de survie réduit, un petit radeau, des cartes des lignes aériennes et marines, une ligne de pêche et un couteau, de même les rations se limitaient à quelques sandwiches et de l'eau.


Vue du Ryan Spirit of Saint Louis


RYAN NYP            
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 230 CV                       Wright Wirlwind                                   
Envergure/Span 14,02 m    Longueur/Length 8,56 m     Hauteur/Height 3,04 m     Poids total/Weight 2.380 kg       
Vitesse/Speed 190 km/h             Plafond/Ceiling 4.000 m    Autonomie/Range 6.770 kms 


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions de recordAvions de record