Beagle-B.206.r basset

Beechcraft T-34 Mentor

Beechcraft-Xa-38 grizzly

Vue d'un T-34A (origine : Fighters, encyclopaedia of world aircraft - Kenneth Munson) Vue et plan d'un T-34A du 11e Training Unit de la JASDF (Japanese Air Self-Defence Force).

Le petit Mentor était une évolution du monomoteur Beech Model 35 Bonanza à aile basse et empennage papillon. Cet avion léger devait être servir à l'instruction premier niveau sur appareil à moteur à pistons, pour les pilotes de l'U.S. Air Force et de l'U.S. Navy. Ce monoplan avait été conçu à l'origine en 1947, par Walter Beech, et développé sur fonds propres dans l'idée, à un moment ou il n'y avait pas de budget pour de nouveaux avions d'entraînement, de proposer une machine économique susceptible de remplacer le T-6 alors largement utilisé. Les ailes, le train d'atterrissage et le moteur du Bonanza initial furent conservés, mais la queue en V fut abandonnée au profit de plans arrières plus classiques, et le cockpit fut modifié profondément pour accueillir deux places en tandem. L'appareil à train d'atterrissage tricycle, de construction métallique, était solide, et avait été doté d'ailes renforcées capables de supporter des facteurs de charge importants, ce qui permettait au monoplan d'effectuer des figures acrobatiques. Le moteur initial était un six cylindres à plat Continental E-185 développant 185 ch, et entraînant une hélice bipale à pas variable. Le premier vol du premier des trois prototypes, désignation YT-34 (Model 45 pour le constructeur), fut effectué début décembre 1948.

Par la suite, le modèle T-34A fut fourni à partir de l'année 1953, en environ 450 exemplaires à l'U.S. Air Force. Parmi ces machines, une centaine fut construite au Canada, par la compagnie Canadian Car and Foundry Co. (premier lot de plus de trente avions en 1953, et second lot d'environ 70 autres l'année suivante). La variante T-34B, globalement identique à l'appareil précédent (cependant freinage différentiel afin d'améliorer la maniabilité, ailes montées avec un angle de dièdre différent, et équipement et antenne radio modifiés), fut fournie à partir de l'année 1955, en environ 425 exemplaires, à l'U.S. Navy. Le T-34A cessa d'être employé par l'U.S. Air Force au début des années 1960, l'instruction premier niveau étant effectuée sur le monomoteur à hélice T-41 Mescalero, ou l'avion à réaction biplace Cessna T-37. Les avions de la marine américaine furent maintenus en état opérationnel jusqu'au milieu des années 1970 (entraînement primaire dans le Naval Air Training Command), et les derniers exemplaires encore utilisés par le Navy Recruiting Command furent retirés au début des années 1990.

Cependant dans les années 1960, le biplace T-34 restait une machine encore courante dans une dizaine de forces aériennes étrangères. Il fut employé, en environ 25 exemplaires, dans la R.C.A.F. (Royal Canadian Air Force), puis par la suite, ces appareils furent cédés en Turquie. Au Japon, la compagnie Fuji construisit environ 140 exemplaires destinés à la JASDF (Japanese Air Self-Defence Force), et environ 35 machines destinées aux Philippines. En Argentine, la société F.M.A. (Fábrica Argentina de Aviones) construisit environ 75 T-34A destinés à la force aérienne de ce pays. Cet avion d'entraînement fut également fourni au Venezuela (environ 35 exemplaires), au Chili (vingt ex.), au Salvador (trois ex.), à la Colombie, au Mexique, et à l'Espagne.

Sans doute en raison de son poids extrêmement léger, moins d'une tonne et demie lorsqu'il était chargé, le Mentor ne fut pas décliné, comme c'était souvent le cas pour les avions d'entraînement, en une version d'attaque légère. Cependant, le modèle initial fut dérivé à partir de l'année 1973, en un modèle équipé d'un turbopropulseur Pratt & Whitney PT-6A-25 entraînant une hélice tripale, désigné T-34C Turbo-Mentor. Cet avion largement modifié au niveau de la structure, et plus lourd, était toujours destiné à la formation, mais la variante T-34C-1 fut une version d'attaque capable d'emporter des bombes ou d'autres armes accrochées sous les ailes. Ce modèle armé fut utilisé par l'U.S. Navy (en plus de 180 exemplaires), et fut également largement exporté, par exemple, en Argentine, en Equateur, au Gabon, en Indonésie, en Iran, au Maroc, au Pérou, à Taïwan, et en Uruguay.


Plan d'un T-34A (origine : Fighters, encyclopaedia of world aircraft - Kenneth Munson)

Source partielle : Fighters, encyclopaedia of world aircraft - Kenneth Munson.

T-34A               
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 225 ch                       Continental O-470-13                              
Envergure/Span 10,01 m    Longueur/Length 7,90 m     Hauteur/Height 2,92 m     Poids total/Weight 1.340 kg       
Vitesse/Speed 305 km/h à 0 m       Plafond/Ceiling 5.550 m    Autonomie/Range 1.185 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. modernesAv. mil. modernes