Aerospatiale-Sn-601 corvette

Aérospatiale TB-30 Epsilon

Aerospatiale/british aircraft-Concorde

Vue d'un TB-30 Epsilon (photo : Frédéric Lert) Vue d'un avion biplace d'entraînement léger TB-30 Epsilon.

Afin de répondre à une spécification de l'Armée de l'Air, pour un nouvel avion d'entraînement premier niveau, la Socata (alors filiale du groupe Aérospatiale), conçut le biplace en tandem à aile basse Epsilon, basé sur le TB-10 Tobago, mais avec un fuselage plus étroit, et un train rétractable tricycle. Le prototype de construction entièrement métallique, doté d'un moteur six cylindres à plat à injection Lycoming AEIO-540 d'une puissance de 300 ch entraînant une hélice bipale Hartzell, vola pour la première fois fin décembre 1979, et des ordres d'achat français furent passés pour 150 machines de production dotées d'une partie postérieure de fuselage et de plans de queue modifiés, et dont les ailes étaient d'une plus grande envergure.

Les premières livraisons furent faites en 1983, et le dernier avion fut livré à la fin de l'année 1989. Régulièrement modernisé, le TB-30 Epsilon fut employé par le Commandement des Écoles de l'Armée de l'Air (ou CEAA), sur la Base Aérienne 709 de Cognac, France. Il servit à la formation des futurs pilotes de chasse (avant passage sur Embraer Tucano), mais fut aussi utilisé pour l'entraînement des pilotes de l'ALAT (Aviation Légère de l'Armée de Terre) et ceux de l'Aéronavale. Entre les années 1989 et 2016, l'Epsilon fut l'appareil de la patrouille acrobatique militaire du Cartouche Doré. Aérospatiale construisit quelques Epsilon, équipés de points d'emport pour des armes sous les ailes, et destinés à la Force Aérienne Togolaise. Quelques exemplaires furent utilisés au Sénégal, et également, au Portugal, OGMA (Oficinas Gerais de Material Aeronáutico), assembla une petite vingtaine d'Epsilon destinés à la force aérienne de ce pays.

La variante TB-31 Oméga fut développée plus tard, afin de servir de banc d'essai pour la turbine Turbomeca TB 319. Elle devint ensuite une version équipée de ce type de moteur, et le premier vol de cet appareil doté de sièges éjectables, propulsé par un turbopropulseur Turbomeca Arrius 1A2 d'environ 490 ch, fut effectué début novembre 1989. Ce modèle fut proposé aux Etats-Unis, dans une compétition (JPATS, Joint Primary Aircraft Training System) portant sur le remplacement du T-34 Mentor et du Cessna T-37 Tweet dans l'U.S. Navy et l'U.S. Air Force, mais le modèle fut rejeté, et il ne fut l'objet d'aucune commande par la suite. Un autre développement de l'Epsilon, fut une version dotée d'un moteur Morane-Renault (technologie Diesel et turbo-compresseur), MR 300.


Source partielle : Airlife's World Aircraft - Rod Simpson.

TB-30               
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 300 ch                       Lycoming AEIO-540-L1B5D                           
Envergure/Span 7,92 m     Longueur/Length 7,59 m     Hauteur/Height 2,66 m     Poids total/Weight 1.250 kg       
Vitesse/Speed 380 km/h             Plafond/Ceiling 7.000 m    Autonomie/Range 1.340 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. modernesAv. mil. modernes