Socata-Tbm 700

Socata TBM 900

Sopwith-1 1/2 strutter

Vue d'un TBM 900 (document d'origine Socata) Vue d'un avion d'affaires à turbopropulseur Socata TBM 900.

Le constructeur d'avions légers Socata (Société de Construction d'Avions de Tourisme et d'Affaires), basé à Tarbes, Hautes-Pyrénées, est un lointain héritier de Morane-Saulnier. Repris par Sud-Aviation, puis Airbus (EADS), il fut cédé par ce dernier groupe à Daher en 2009.

Le TBM 900, qui fut présenté début 2014, est un monopropulseur pressurisé capable de rivaliser avec les jets d'affaires. Grâce à sa motorisation par turbopropulseur, cet appareil possède d'excellentes performances, tout en étant beaucoup plus économique. Sa capacité est de six sièges, sa vitesse atteint 610 km/h, et son autonomie est de 3.300 km. Son hélice Hartzell à cinq pales, construite en matériaux composites, et dotée d'un nouveau cône, proposée initialement de manière optionnelle, contribue à la diminution du bruit en cabine et apporte un gain en performances.

Le TBM 900 est très proche des précédents TBM 700 et TBM 850. Doté d'un turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6A-66D, il est amélioré sur le plan aérodynamique, par l'ajout de winglets aux extrémités des ailes. Les modifications sont aussi, une nouvelle hélice à cinq pales, un échappement revu donnant un meilleur écoulement autour du capot et permettant de meilleures performances en altitude, les panneaux du train principal modifiés afin de diminuer les turbulences dans cette zone, et le cône de queue plus profilé et doté d'un éclairage plus efficace. La cellule de cet avion est d'une conception utilisant plusieurs techniques de structure à sécurité intrinsèque, afin d'obtenir la meilleure fiabilité et durabilité des sous-systèmes, et de maximiser la durée de vie de l'ensemble. La cellule est construite à partir d'alliages d'aluminium, avec certains éléments en acier à haute résistance et en titane. Egalement, afin de gagner en poids, en résistance et en durabilité, certaines parties sont fabriquées en matériaux composites. La cabine intérieure, équipée luxueusement, peut être configurée de nombreuses manières suivant les demandes des clients, et le poste de pilotage est équipé d'une avionique intégrée Garmin G1000 comprenant des écrans digitaux couleur.

La variante légèrement plus rapide, TBM 930, présentée en avril 2016, diffère de la version précédente, par un aménagement intérieur amélioré et l'adoption d'une nouvelle avionique basée sur un système Garmin G3000. Le TBM 900 fut lancé commercialement en janvier 2014, et les premières livraisons furent effectuées dès le mois de mars de la même année. Fin décembre 2015, la production atteignait un peu moins de 110 exemplaires (le TBM 700 fut construit en environ 320 exemplaires entre 1990 et 2005, et le TBM 850 fut construit en environ 340 exemplaires entre 2006 et 2013).
Vue d'un TBM 930 (immatriculation N930KF), Salon du Bourget (Paris Air Show 2017). Cet avion d'affaires arborait pour l'occasion, une livrée honorant l'entrée des Etats-Unis dans la Première Guerre mondiale (déclaration de guerre, début avril 1917). La décoration, type Stars and Stripes, était en souvenir du rôle joué par la compagnie française Morane-Saulnier dans le développement de l'aviation militaire américaine naissante. Des monoplans parasol de ce constructeur furent en effet employés pour la formation préliminaire des pilotes de l'A.E.F. (American Expeditionary Force), à Issoudun, Indre, France, ce centre étant alors la plus grande base aérienne mondiale. Vue d'un TBM 930 (photo : JN Passieux, Salon du Bourget 2017)

- En complément, vue de la partie avant d'un TBM 910 (immatriculation F-HEGM). Salon du Bourget (Paris Air Show 2017). Le TBM 910 est équipé d'un turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6A-66D de 850 CV entraînant une hélice Hartzell à vitesse constante et pas variable, construite en matériaux composites. Cet élément est complété d'un cône en aluminium poli et les pales sont équipées d'un système de dégivrage électrique. Egalement, les échappements de la turbine sont polis et optimisées au plan aérodynamique. La protubérance visible sur le bord d'attaque de l'aile gauche est un petit radôme qui abrite le radar météo. Cet équipement permet de détecter les précipitations, les nuages et les turbulences, et d'informer le pilote sur leur niveau de dangerosité par un code couleur allant du vert au rouge. En général, ce radôme est situé à l'extrémité avant de l'avion, mais sur les monomoteurs, cet emplacement est pris par l'hélice, aussi les avionneurs doivent trouver un autre endroit, conciliant à la la fois, l'efficacité du radar et les qualités de vol de l'appareil. Ainsi, sur le Pilatus PC-12, ce radar est logé à l'extrémité de l'aile droite, et sur le Piper M500, il est sous la voilure (aile droite).


TBM 900             
Moteurs(s)/Engine(s)   1 turbopropulseur de 850 CV                        Pratt & Whitney Canada PT6A-66D               
Envergure/Span 12,83 m    Longueur/Length 10,74 m    Hauteur/Height 4,35 m     Poids total/Weight 3.350 kg       
Vitesse/Speed 610 km/h             Plafond/Ceiling 9.450 m    Autonomie/Range 3.300 km  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions civilsAvions civils