Tellier-200 ch canon

Tellier 350 ch

Tellier-Bm 400 ch

Vue d'un hydravion Tellier 350 ch (origine : L'aviation maritime française pendant la Grande Guerre - ARDHAN - Poncin) Vue d'un hydravion biplan de patrouille en mer et bombardement Tellier 350 ch Sunbeam (Saint-Raphaël, 1919). Cet appareil arriva trop tard pour être mis en service actif. Les quelques exemplaires livrés furent pour la plupart utilisés par le Centre d'Aviation Maritime, CAM de Toulon. L'hydravion figurant sur la vue, était le numéro S503, immatriculation H.14, la lettre H étant, à l'époque, celle du centre de Toulon.

En 1917, la société Tellier reçut de la Marine la commande d'un nouvel hydravion de patrouille en mer et bombardement pouvant emporter une charge utile de 1.000 kg. L'appareil d'une envergure de 23 mètres, fut dessiné par Alphonse Tellier et Robert Duhamel, et construit autour d'un moteur britannique Sunbeam Cossack de 350 ch (ou Panhard et Levassor de même puissance) entraînant une hélice quadripale propulsive. Après des essais réalisés en région parisienne par le constructeur, le prototype fut démonté et expédié en juillet 1918 à Saint-Raphaël pour expérimentation. A l'issue d'essais très prometteurs effectués par la C.E.P.A. (Commission d'Etudes Pratiques d'Aéronautique), plusieurs commandes furent passées, le total portant sur 315 exemplaires.

La fabrication de Tellier 350 ch (plus exactement désigné Tellier 350 ch Sunbeam) devait être assurée par l'usine Emile Dubonnet, à Argenteuil, quai de Seine (15 exemplaires), Gonnet-Willcoq à Cherbourg (100 exemplaires, dont 35 équipés d'un moteur Panhard et Levassor de 350 ch), et 200 par les Chantiers de l'Adour (moteurs Panhard et Levassor de 350 ch). Les modèles de production furent munis d'ailes repliables, après remplacement des mâts obliques du prototype par des mâts verticaux. Aucun appareil ne fut livré avant la fin de la Première Guerre mondiale. Suite à l'annulation des commandes, seulement une trentaine d'hydravions furent livrés après le conflit, et ces appareils furent presque exclusivement employés par le CAM (Centre d'Aviation Maritime) de Toulon, jusqu'en 1922.

L'équipage d'un 350 ch était constitué deux personnes, l'armement comprenait une mitrailleuse de calibre 7,7 mm maniée par l'observateur en poste avant, et la charge emportée était composée de quatre bombes de 70 kg (type G, contenant 50 kg d'explosif).


Source partielle : L'aviation maritime française pendant la Grande Guerre - ARDHAN - Lucien Morareau.
TELLIER 350 CH      
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 350 ch                       Sunbeam Cossack                                   
Envergure/Span 23,00 m    Longueur/Length 14,74 m    Hauteur/Height 4,10 m     Poids total/Weight 3.275 kg       
Vitesse/Speed 135 km/h             Plafond/Ceiling 3.500 m    Autonomie/Range 5 hr 30 min    


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Guerre 1914-1918Avions Guerre 1914-1918