Eurojet-Ej200

Europrop International TP400

Fiat-A-12

Vue d'un turbopropulseur TP400 (photo : JN Passieux, Salon du Bourget 2015) Vue face avant, d'un turbopropulseur de forte puissance Europrop International TP400-D6. Salon du Bourget (Paris Air Show 2015), stand Safran.

Le TP400 est un très puissant turbopropulseur (11.000 CV), développé et produit par Europrop International, afin d'équiper l'avion de transport militaire Airbus A400M Atlas. Dans cette classe de puissance, le turbopropulseur TP400 entraînant une hélice simple, est seulement concurrencé par le Kuznetsov NK-12 entraînant des hélices contre rotatives (puissance allant de 12.000 CV à 15.000 CV). Le consortium Europrop International GmbH (EPI), fondé en 2002, est une association entre quatre constructeurs de moteurs européens, MTU Aero Engines (Allemagne), SNECMA/Safran (France), Rolls-Royce (Angleterre) et Industria de Turbo Propulsores (ITP, Espagne).

Le TP400 comporte trois arbres concentriques, il comprend un compresseur basse pression (intermédiaire) axial à cinq étages, un compresseur haute pression axial à six étages, une chambre de combustion annulaire, une turbine haute pression à un étage, et une turbine basse pression (intermédiaire) à un étage. Les deux compresseurs sont montés sur des arbres séparés qui tournent dans des sens opposés. La prise de force reliée au boîtier réducteur situé en partie avant, est entrainée par une turbine libre trois étages, par l'intermédiaire du troisième arbre. Le rapport de compression de la turbine basse pression (intermédiaire) est de 3.5:1, celui de la turbine haute pression est de 7.2:1, le rapport total de compression atteignant environ 25:1. La longueur totale pour un modèle TP400-D6 (puissance 11.000 CV au niveau du sol) est de 3,50 m, pour un diamètre de 0,92 m, et le poids à sec atteint 1.890 kg. Les hélices à pas variable sont des Ratier à huit pales, fabrication en matériaux composites, diamètre de 5,3 mètres. Sur l'A400M, pour chaque aile, elles tournent en sens opposé de manière à réduire les effets de couple et concentrer l'écoulement du souffle des pales. Les moteurs sont cependant identiques, un pignon étant ajouté dans le réducteur pour inverser le sens de rotation.

Le turbopropulseur TP400 fut sélectionné en mai 2003 pour équiper l'avion de transport militaire A400M. Un premier projet, proposé par Aero Propulsion Alliance, fut le TP400-D1 à deux arbres, dont le compresseur haute pression était basé sur un réacteur militaire SNECMA M88 modifié, mais ce moteur ne répondait pas aux spécifications émises par Airbus (consommation spécifique excessive) et il fut refusé au profit de l'Europrop TP400-D4 à trois arbres et turbine libre. Les études du nouveau moteur débutèrent en 2004, à la suite, les premiers essais au sol furent effectués en octobre 2005, et en février 2006, ce turbopropulseur était testé en essais complets avec son hélice. La certification était prévue pour octobre 2007, avec le premier vol de l'A400M planifié peu de temps après, cependant des problèmes techniques retardèrent l'ensemble du programme. Les essais au sol sur un avion banc d'essai furent effectués à partir de la mi-2018, et un premier vol fut réalisé fin 2018, avec un montage sur un Lockheed C-130. Finalement, le premier vol avec un A400M fut réalisé en décembre 2009. La certification du moteur TP400-D6 fut obtenue auprès de l'EASA (Agence Européenne de la Sécurité Aérienne, European Aviation Safety Agency) en mai 2011. Lors de son développement, le turbopropulseur connut des problèmes avec son système FADEC (Full-Authority Digital Electronic Control), et en 2016, une usure anormale, ainsi qu'un échauffement furent détectés dans la partie réducteur. Ces dernier problème, qui fut à l'origine d'une interdiction de vol temporaire d'avions de la Luftwaffe, et dont fut victime en vol, un appareil de la R.A.F. fut corrigé de manière provisoire en juillet 2016.

En 2017, l'A400M, avait été livré, en plus des appareils liés aux essais (Airbus Military, Espagne, quatre exemplaires), dans plusieurs pays, en France (Armée de l'Air, onze exemplaires), en Espagne (Fuerza Aerea Española, un exemplaire), en Allemagne (German Air Force, dix exemplaires, dont deux en commande), au Royaume-Uni (Royal Air Force, seize exemplaires, dont un en commande), en Malaisie (Royal Malaysian Air Force, quatre exemplaires), et en Turquie (Turkish Air Force, quatre exemplaires).


Vue face arrière, d'un turbopropulseur Europrop International TP400-D6. Vue d'un turbopropulseur TP400 (photo : JN Passieux, Salon du Bourget 2015)


- En complément, vue de la partie centrale (avant du moteur sur la gauche), et vue du réducteur d'un turbopropulseur TP400-D6. Salon du Bourget (Paris Air Show 2015 et 2017), stand Safran.

Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresTurbopropulseursTurbopropulseurs