Sopwith-T.1 cuckoo

Sopwith Triplane

Spad-A.2

Vue d'un Sopwith Triplane (photo : Jane's fighting aircraft of World War I John W.R.Taylor) Vue d'un chasseur Sopwith Triplane (1916). L'appareil de ce type avait fait l'objet d'éloges de la part du général Ernst von Hoeppner, commandant, à partir d'octobre 1916, des forces aériennes allemandes (Kommandierender General der Luftstreitkräfte, parfois abrégé en Kogenluft).

Le Sopwith Triplane était tellement supérieur aux chasseurs adverses en son temps qu'il fut à l'origine d'une véritable psychose dans le camp ennemi, les pilotes préférant ne pas engager le combat à la vue d'une formation de ces appareils monoplace dotés d'une vitesse ascensionnelle élevée et d'une bonne manoeuvrabilité, mais cependant d'un maniement délicat. Cet avion conçu par Herbert Smith effectua son premier vol aux mains du pilote d'essai de Sopwith, Harry George Hawker en mai 1916. La formule triplan était choisie pour rendre la machine plus agile que le Pup tout en conservant une bonne visibilité au pilote.

Les premiers détachements du R.N.A.S. (Royal Naval Air Service) équipés du Triplane devinrent opérationnels en février 1917. Les résultats furent remarquables et les escadrilles de la marine contribuèrent largement à la renommée du chasseur, en particulier pendant la bataille d'Arras (avril et mai 1917). Le Triplane fit aussi connaître l'As canadien Raymond Collishaw qui abattit sept avions et causa des dommages à 17 autres entre mai et juin 1917.

Ce triplan construit à plus de 140 exemplaires fut remplacé par le Camel beaucoup plus nerveux et agile, mais difficilement contrôlable, à partir de 1917. Un exemplaire du R.N.A.S. fut envoyé début 1917 à Mudros, en mer Egée, quatre avions furent acquis par le gouvernement français, un par la marine des Etats-Unis et un par les Russes (il fut modifié l'hiver 1917-1918 avec l'ajout de skis). Les quelques triplans qui survécurent à l'Armistice furent ensuite employés pour la formation des pilotes ou servirent pour des expériences.

Sopwith fit encore des essais de la formule triplan, deux prototypes équipés de moteurs Hispano-Suiza de 150 à 200 ch furent construits à titre expérimental sur la base du 1½ Strutter. L'armement du Triplane était composé d'une ou de deux mitrailleuses Vickers placées sur le capot moteur.

En dépit de la supériorité générale allemande durant le printemps 1917, le Triplane poussa les Allemands à penser que le chasseur à trois plans bénéficiait d'une supériorité intrinsèque par rapport au biplan. Pourtant la dernière configuration à deux plans était le meilleur compromis entre la solidité, le poids, et la traînée aérodynamique, par rapport au triplan qui avait une traînée importante. Les autorités allemandes, suivies par les autrichiennes, demandèrent donc à leurs constructeurs de fabriquer des chasseurs basés sur cette architecture, mais parmi les nombreux modèles présentés, seul un petit nombre fut une réussite. En pratique, deux chasseurs triplans furent produits, le Pfalz Dr.I (Dr : Dreidecker, triplan) qui fut fabriqué en quantité limitée (dix exemplaires, mise en service opérationnelle non confirmée), et le plus connu Fokker Dr.I, rendu célèbre par le pilote Manfred von Richthofen. Finalement, la formule fut abandonnée, le biplan Camel succéda au Triplane, le biplan Fokker D.VI dérivé du Dr.I, le remplaça, puis il fut suivi de l'excellent D.VII à moteur Mercedes ou BMW. Egalement côté anglais, la formule à trois plans fut poussée à son extrême avec le prototype du quadriplan biplace Armstrong Whitworth FK.10. Cet appareil à la voilure complexe était pénalisé par une traînée trop importante, il ne fut produit qu'en un petit nombre d'exemplaires, et aucun ne fut mis en service opérationnel.


- En complément, vue en vol, et vue au roulage au sol, d'une réplique de Sopwith Triplane (immatriculation G-BWRA, code N500, année de fabrication 1988, moteur sept cylindres en étoile Warner Scarab SS-165). Meeting Ferté-Alais 2018.

TRIPLANE            
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 130 ch                       Clerget rotatif 9B                                
Envergure/Span 8,07 m     Longueur/Length 5,89 m     Hauteur/Height 3,20 m     Poids total/Weight 700 kg         
Vitesse/Speed 180 km/h à 1980 m    Plafond/Ceiling 6.250 m    Autonomie/Range 2 hr 45min


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Guerre 1914-1918Avions Guerre 1914-1918