Interface Behringer UCA202

 

Vue d'une interface Behringer UCA202 Vue de l'interface Behringer UCA202 : les prises RCA en haut correspondent aux entrées et sorties analogiques canaux droit et gauche, le câble noir est la connexion numérique USB. Le boîtier est aussi doté d'une sortie optique et d'une prise casque stéréo avec bouton de volume.

Ce boîtier d'interface compact sert à relier un appareil de son analogique à un ordinateur via une prise normalisée USB 1.1. Sa fonction principale est d'effectuer une conversion analogique-numérique du signal lors du transfert, ce qui est assuré de manière courante par les cartes sons.

L'UCA202 possède principalement deux entrées et deux sorties analogiques (prises dorées RCA droite/gauche) et une prise USB pour la liaison entrée/sortie avec un ordinateur Windows® (NT2000 ou XP) ou Mac®. En plus, elle reçoit une prise mini-jack pour une sortie casque stéréo avec réglage de volume et une sortie optique S/PDIF pour les liaisons numériques (câble optique Toslink). L'installation est ultra simple puisqu'il suffit juste de brancher les câbles analogiques et la prise USB pour la faire fonctionner. L'alimentation est intégrée à la prise USB et aucun driver n'est nécessaire (pour Windows®, sélectionner Périphérique audio USB à la place de la carte son dans la gestion du volume et dans les logiciels).

Cependant, vu son prix très modique (moins de 50 euros en avril 2008), ce boîtier est destiné à être raccordé plutôt à une table de mixage (PHONIC AM440D dans mon cas), il n'est pas possible de brancher une guitare ou un micro directement dedans (contrairement à une M-AUDIO Fasttrack ou une DIGIDESIGN MBOX, par exemple). Côté logiciel, on peut utiliser les logiciels libres comme Audacity ou consulter la bibliothèque en ligne Behringer. Le convertisseur travaille en 16 bits/48 kHz et le temps de latence est faible ce qui permet de lire et d'écrire en même temps (recording/playback).

A noter que la carte son habituellement installée peut être conservée pour la lecture de CD, le câble son allant en général du lecteur à la carte. On peut aussi l'enlever, ce qui simplifie l'installation matérielle/logicielle et le câblage, par contre le lecteur employé doit être capable de lire directement des fichiers en digital, c'est le cas de Windows Media Player ou du logiciel libre VLC Media Player. Un avantage indirect est que le boîtier étant externe, il est moins affecté par les diverses perturbations que subit une carte dans un boîtier de PC.



Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page musique Retour partie musique/return to the music part