Vickers-667 valiant

Vickers 952 Vanguard

Vickers-F.b.5 gunbus

Vue d'un Vanguard de la compagnie BEA (photo : Caz Caswell) Vue du Vanguard V.953 G-APEN de BEA. Gatwick, Londres, Grande Bretagne, 1970.

La firme Vickers avait lancé avec succès au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale un avion commercial de transport de passagers équipé de turbopropulseurs Dart, le Viscount. Cet appareil qui s'était bien vendu avait été produit entre 1946 et 1962 à plus de 440 exemplaires.

Dès décembre 1951, la compagnie britannique BEA (British European Airways, filiale de BOAC pour les routes européennes) étudia avec Vickers un remplaçant plus gros, plus puissant, d'autonomie étendue tout en étant plus rentable et plus rapide (quatre turbopropulseurs, 120 passagers, vitesse de 750 km/h). Peu après, la compagnie TCA (Trans Canada Airlines qui deviendra Air Canada à partir de 1964) émis une demande pour un avion de transport de 60 passagers, 2.100 km d'autonomie et une vitesse de croisière de 685 km/h.

L'architecture du nouvel avion pouvait être à aile haute comme sur le populaire bimoteur Airspeed Ambassador, mais une aile basse mariée à un fuselage bilobé (comme sur le Boeing 377 Stratocruiser) permettant plus d'espace sous le plancher fut retenue. Le moteur pressenti était le turbopropulseur Rolls-Royce RB 109.

Un projet initial V.900 fut accepté par BEA en avril 1955, il fut amélioré pour arriver au type V.951 de 110 fauteuils pour une masse au décollage de 60,7 tonnes. La compagnie britannique passa une commande de vingt exemplaires de cet avion baptisé Vanguard, tandis que TCA demandait une adaptation plus lourde (63,45 tonnes) capable d'emporter jusqu'à 139 passagers à une altitude assez basse avec uniquement deux hommes d'équipage. Ce modèle désigné V.952 fut d'abord commandé à vingt exemplaires, commande portée ensuite à 23 exemplaires.

En juillet de l'année suivante, fut proposée la version 953 de plus grande autonomie et de charge payante plus faible et BEA transforma sa commande en six V.951 et quatorze V.953. Le premier vol fut effectué en janvier 1959, le premier appareil de série vola en avril et servit à une tournée de propagande auprès de Sabena et Alitalia. Les essais furent brusquement arrêtés à cause d'un problème de compresseur du moteur Tyne rencontré lors des essais au banc. Les tests ne purent reprendre qu'en juillet et la certification fut acquise seulement début décembre 1960.

La mise en service régulière eut lieu en février-mars 1961 et le Vanguard soutint la concurrence avec les avions à réaction en terme de vitesse, il était plus confortable que certains de ses concurrents grâce à sa large cabine et son coût d'exploitation était modéré. Cependant, la Caravelle avait été mise en service sur les lignes européennes et le public voulait voler sur les nouveaux jets (BAC One-Eleven ou Trident qui arrivèrent au début des années 1960) plutôt que sur des appareils à hélices.

La chaîne de production fut arrêtée en 1962, avec vingt machines fournies à BEA et 24 à TCA. Cette compagnie transforma un de ses appareils en version transport après démontage des aménagements (capacité de 18,9 t de fret), BEA fit de même avec neuf avions modifiés en version Merchantman à partir de 1969. En 1972, TCA cessa ses opérations avec ces machines, ce fut le tour de BEA en 1974.

Pendant un quart de siècle, les Vanguard continuèrent de voler sous les couleurs d'un grand nombre de compagnies et dans de nombreux pays (Angleterre, Suède, Liban, Islande, Indonésie, Gabon, France). Le dernier vol avec passagers fut effectué fin octobre 1975 et des Vanguard volaient encore en avril 1981. Du temps de leur exploitation par BEA et TAC, cinq accidents furent à déplorer dont un du à une dépressurisation explosive causée par la corrosion du bouclier arrière de cabine.

Le Rolls-Royce Tyne qui fut monté ensuite sur l'appareil de transport militaire C-160 Transall (6.000 CV) développait 4.985 CV pour les V.951 et V.953 et 5.545 CV pour le V.952.


Vue du Vanguard V.952 SE-FTH de la compagnie Air Trader (Stockholm - Arlanda, Suède, 1972). Vue d'un Vanguard de la compagnie Air Trader (photo : Kjell Nilsson)


VANGUARD            
Moteurs(s)/Engine(s)   4 turbopropulseurs de 5545 CV                      Rolls-Royce Tyne RTy.11 Mk. 512                   
Envergure/Span 36,14 m    Longueur/Length 37,45 m    Hauteur/Height 10,64 m    Poids total/Weight 63.980 kg      
Vitesse/Speed 685 km/h             Plafond/Ceiling 9.145 m    Autonomie/Range 2.945 km  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions civilsAvions civils