Lockheed-L-188a electra

Lockheed Vega

Lockheed-Model 10 electra

Vue d'un Vega Model DL-1 de la compagnie Braniff Airways (origine : Airliners between the wars 1919-1939 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un Lockheed Vega Model DL-1 de la compagnie Braniff Airways (1934-1935). Immatriculation NC8495, décoration avec l'insigne B Line et une flèche. Cet avion acquis en 1934, portait sur sa dérive, les villes desservies, Tulsa, Oklahoma City et Wichita Falls, Texas. Plus tard, furent ajoutés, Chicago, Kansas City, ainsi que Dallas et Fort Worth.

Allan et Malcolm Loughead (Allan Loughead changea son nom en Allan Lockheed in 1934) avaient conçu leur premier avion, le Model G, en 1913, mais ils ne purent concurrencer les nombreux avions, issus de surplus militaires, qui inondèrent le marché civil après la Première Guerre mondiale, et leur compagnie fut démantelée en 1921. L'appareil qui les réunirent de nouveau, en 1926, dans un garage à Hollywood, fut un petit avion à aile haute très séduisant, conçu avec un ancien associé, John Knudsen Northrop, le Lockheed Vega. Quand la production fut arrêtée huit ans plus tard, Lockheed avait non seulement produit et vendu environ 130 Vega, mais avait décliné, à partir d'évolutions du modèle d'origine, une famille de machines rapides de transport civil ainsi que des avions de compétition. Surnommés les Lockheed plywood bullets, ces appareils établirent fermement la nouvelle société Lockheed Aircraft Co. sur la route d'un futur succès.

L'appareil d'origine, qui vola pour la première fois début juillet 1927, fut vendu au magnat de la presse américain George Hearst Jr. qui le nomma Golden Eagle et l'engagea dans la Dole Air Race, une course qui avait comme parcours Oakland, Californie, et Hawaii. Piloté par John W. Frost, avec Gordon Scott comme navigateur, cet appareil décolla d'Oakland le 16 août 1927, puis disparut en route, et ne fut jamais retrouvé. En dépit de ce peu propice début de carrière, le Vega fut presque immédiatement un succès. Lockheed conserva le deuxième exemplaire comme démonstrateur, et le troisième fut acheté par le capitaine George Hubert (plus tard Sir Hubert) Wilkins pour son expédition en Arctique de 1928. Le secret de l'attraction exercée par le Vega, et de ses excellentes performances, résidait dans son beau fuselage lisse et profilé de structure semi-monocoque, formé de deux parties moulées dans un berceau en béton. Aussi de nombreux Vega furent récompensés comme machines de course et lors d'établissement de records.

La version d'origine était le Model 1, qui était doté d'un moteur radial Wright Whirlwind J-5 de 220 CV. Sa capacité était de quatre passagers et un pilote, et à un poids total de 3.470 livres (environ 1.570 kg), il pouvait atteindre une vitesse de 135 mph (environ 215 km/h). Environ quarante exemplaires de cette version furent construits. Le second modèle apparu fut le Model 5 qui conservait les mêmes dimensions et capacité, mais était équipé d'un moteur Pratt & Whitney Wasp B de 450 CV. En version terrestre, son poids était de 4.030 livres (environ 1.830 kg) et sa vitesse atteignait 185 mph (environ 300 km/h). Environ quarante exemplaires de ce type furent construits en incluant une petite dizaine convertis depuis d'autres modèles. Cinq exemplaires de ces derniers furent des hydravions à flotteurs, d'un poids total de 4.700 livres (environ 2.130 kg) et capables d'atteindre 170 mph (environ 280 km/h). Deux Vega 5 furent convertis en version à six places pour la compagnie Pan American-Grace Airways (Panagra), et neuf autres furent construits comme avions d'affaires Vega 5A, doté d'un intérieur plus luxueux.

La variante suivante fut le Vega 2, une version à cinq places dotée d'un moteur Whirlwind J-6 de 300 CV, qui fut construite en six exemplaires, un étant un Model 1 converti. Un autre exemplaire d'une capacité de six passagers fut aussi construite comme Vega 2A. La plus célèbre version fut le Model 5B équipée d'un Wasp C de 450 CV et capable d'emporter six passagers. Ce modèle fut construit en environ 35 exemplaires, en incluant trois appareils terrestres et deux hydravions convertis à partir d'autres modèles. Le Vega 5B fut largement employé par des compagnies intérieures, américaines, mexicaines et étrangères, et un avion de ce type fut à la base du Winnie Mae utilisé par Wiley Post et Harold Gatty pour leur premier tour du monde effectué en juin et juillet 1931, ce voyage étant le premier de ce type effectué par un avion commercial. Deux ans plus tard, Wiley Post, avec son appareil converti en Model 5C (moteur Wasp C1 et plans de queue agrandis) vola pour la première fois, en solo, autour du monde. Environ quarante Vega, furent convertis, en temps voulu, en 5C standard, et six furent fabriqués directement en ce type.

A l'exception d'une petite dizaine de machines spéciales construites pour des clients particuliers, la seule version restante fut le DL-1, qui était construit en Duralumin en remplacement du contre-plaqué utilisé à l'origine comme revêtement du fuselage. D'une capacité de six passagers et doté d'un moteur Wasp C1, le DL-1 fut construit par Detroit Aircraft Corporation qui acquit une participation majoritaire dans Lockheed en 1929, mais fut mis sous séquestre en octobre 1931. Northrop qui quitta Lockheed en juin 1928, fut remplacé par Gerard Freebairn Vultee, qui fut le responsable du développement pour les derniers modèles du Vega avant son propre départ au début de l'année 1930. Dix DL-1 furent construits, en incluant trois DL-1B et trois Specials.

Tout au début de la carrière du Vega, Lockheed avait aussi développé un avion proche, en utilisant la cellule de base dessinée par Northrop et une aile parasol d'une envergure légèrement plus grande que celle du Vega. Ce type fut le Model 3 Air Express, conçu pour répondre à une demande de Western Air Express. Sept exemplaires de ce modèle furent construits pour des compagnies aériennes, la première livrée étant Western en mars 1928. D'autres opérateurs furent N.Y.R.B.A. (New York, Rio, and Buenos Aires), Pan American (deux exemplaires chacun), American Airways et Texas Air Transport (un exemplaire chacun). Une dernière machine fut fabriquée comme Special.

Les compagnies qui employèrent le Vega pendant la fin des années 1920 et le début des années 1930 furent nombreuses. Environ trois douzaines de compagnies américaines, ou leurs successeurs, les utilisèrent pour des vols intérieurs réguliers, avec un grand succès. La plupart avaient des flottes réduites, de quatre ou moins de quatre machines, mais parmi les compagnies avec des effectifs plus fournis, on pouvait trouver Braniff (dix exemplaires), Alaska-Washington Airways (sept ex.), Hanford Tri-State Airlines (six ex.), Varney Speed Lines (cinq ex.), et Wedell-Williams Air Service (cinq ex.). Environ trente Vega furent inscrits à un moment, dans les registres mexicains, la plus grande flotte étant celle de Lineas Aéras Mineras (onze exemplaires), et Corporación Aeronáutica de Transportes (dix ex.). D'autres appareils furent employés par divers opérateurs, en Argentine, Australie, au Canada, au Costa Rica, Nicaragua, Norvège, Panama, et en Grande Bretagne.


Plans d'un Vega Model DL-1 de la compagnie Braniff Airways (origine : Airliners between the wars 1919-1939 - Kenneth Munson)


Vue du Vega Winnie Mae Vue du Winnie Mae, un Lockheed Vega modifié pour le tour du monde.

Vols particuliers ayant été effectués avec un avion de ce type :
Modèle Immatriculation Nom Caractéristiques
Model 1 NX913 Golden Eagle Premier exemplaire acquis par George Hearst Jr. et engagé dans la Dole Air Race organisée en 1927, départ Oakland, Californie, arrivée Hawaii. Piloté par John W. Frost, avec Gordon Scott comme navigateur, cet appareil décolla d'Oakland le 16 août 1927, puis disparut en route, et ne fut jamais retrouvé. Cette compétition, organisée par l'homme d'affaires d'Honolulu, James Drummond Dole, qui avait fait fortune dans le commerce des ananas (d'ou son surnom Pineapple King), devait célébrer le rattachement d'Hawaii aux Etats-Unis. Cette compétition fut une catastrophe, sur la dizaine de participants, seuls deux parvinrent sans encombre à destination. Une explication aux disparitions d'aviateurs, aux accidents et aux appareils ayant du renoncer fut probablement le temps extrêmement court laissé pour la préparation des machines et des vols, le projet ayant été démarré fin mai 1927, et la course étant tenue en août de la même année.
Model 1 X3903   Ce Vega fut employé par les explorateurs George Hubert Wilkins et Carl Benjamin Eielson, en avril 1928, lors de la Wilkins Artic Expedition. Cette machine avait été spécialement adaptée et étaient dotée d'un train d'atterrissage principal à skis. Les pilotes traversèrent l'océan Arctique, depuis Point Barrow, Alaska, jusqu'au Spitzberg, avec un atterrissage à Grant Land sur Ellesmere Island, territoire de Nunavut, Canada. La distance parcourue en environ 21 heures était de 2.500 miles (environ 4.020 km).
Model 5 NC7954   Cet avion de couleur rouge permit au pilote Roscoe Turner de finir troisième de la course toutes catégories, lors des National Air Races disputés fin août à début septembre 1929 à Cleveland, Ohio. La moyenne de cet appareil à moteur Pratt & Whitney Wasp fut d'environ 260 km/h.
Model 5B NR-105W Winnie Mae Autre exploit, aux commandes de Vega, le pilote Wiley Post, avec son navigateur Harold Gatty, accomplirent en juin et juillet 1931, le premier vol autour du monde. Partant de New York, ils revinrent après un voyage de plus de 25.000 km (environ 15.750 miles) qui ne comportait que dix escales (traversée de l'Atlantique, Berlin, Moscou, Khabarovsk, franchissement de la Mer de Bering, Solomon, Alaska, Edmonton, Alberta). Deux ans plus tard, entre le 15 et le 22 juillet 1933, Post effectua le premier tour du monde en solo, en seulement un peu moins de huit jours (il avait fallu presque six mois, en 1924, pour effectuer le même voyage avec les hydravions militaires Douglas World Cruiser).
Model 5B NR-7952 Little Red Bus Avec ce Vega de couleur rouge, les 20 et 21 mai 1932, Amelia Earhart fut la première femme à franchir l'Atlantique en vol solo sans escale. Départ de Harbour Grace, Terre-Neuve, arrivée à Culmore, près de Londonderry, en Irlande du Nord, durée du vol, un peu moins de 15 heures. Le voyage devait aller jusqu'à Paris, mais il fut interrompu par des problèmes mécaniques (collecteur d'échappement endommagé et fuite d'un des réservoirs de carburant).
DL-1A G-ABFE (puis G-ABGK)   Ce Vega était un Special basé sur le DL-1 à structure métallique. Il fut construit par Detroit Aircraft Corporation et exporté au Royaume-Uni pour le Lieutenant Commander Glen Kidston. Cet avion fut employé par ce pilote pour battre le record de vol entre l'Angleterre (Netheravon, Wiltshire) et l'Afrique du Sud (Le Cap), en avril 1931 (vitesse moyenne 130 mph, environ 210 km/h). Après le décès du pilote, le mois suivant, la machine fut vendue à la compagnie australienne détenue par Horrie Miller pour être engagée dans la course MacRobertson Trophy Air Race courue entre l'Angleterre et l'Australie en octobre 1934. Cet avion, piloté par le capitaine Jimmy Woods fut accidenté à l'atterrissage à Alep, Syrie, retiré de la course, puis expédié en Australie. Dans ce pays, le Vega (immatriculé VH-UVK) fut utilisé pour des vols ponctuels et de loisirs par Miller, avant d'être récupéré par la R.A.A.F. (Royal Australian Air Force) en 1941.

Source partielle : Airliners between the wars 1919-1939 - Kenneth Munson.
VEGA                
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 220 CV                       Westland Whirlwind J-5                            
Envergure/Span 12,50 m    Longueur/Length 8,38 m     Hauteur/Height 2,59 m     Poids total/Weight 1.575 kg       
Vitesse/Speed 215 km/h             Plafond/Ceiling 4.570 m    Autonomie/Range 1.450 km  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresLockheedLockheed