Percival-P.3 gull six

Percival K.1 Vega Gull

Percival-P.28 proctor

Vue d'un Percival Vega Gull (photo : magazine Flight, janvier 1936) Vue d'un avion de transport léger Percival Vega Gull (magazine Flight, janvier 1936).

Le Percival Vega Gull (K-Series) était un développement de la gamme plus ancienne des Gull (D-Series). L'architecture à aile basse et train conventionnel fixe avait été conservée, et le principal changement était l'ajout d'une quatrième place. Par rapport au Gull, la longueur du fuselage était plus grande de neuf pouces (environ 23 cm), et la cabine était plus large (dimension de 44 pouces, environ 1,12 m). L'envergure avait été augmentée (de trois pieds et quatre pouces, 0,99 m), et les volets étaient d'une taille supérieure. La structure était en bois, avec un revêtement en contre-plaqué couvert d'un fin tissu (Madapollam, sorte de toile de coton doux) protégeant le bois et servant de support à la finition (couches de laque haute brillance, type Titanine).

L'avion pouvait être doté en option, d'une double commande, ainsi que d'un démarreur électrique, et un système de chauffage repris depuis l'échappement du moteur, pouvait être installé. L'aménagement intérieur, comprenant deux rangées de deux sièges, était luxueux, aéré et bien insonorisé, et un logement pour les bagages avait été prévu en partie arrière de la cabine. Une porte d'accès était disposée de chaque côté, au niveau de l'aile. Le compartiment des voyageurs pouvait recevoir en option des rideaux, et l'instrumentation du poste de pilotage était bien fournie (montage d'un Reid and Sigrist Gyorizon, un instrument combinant les fonctions d'un indicateur de virage et d'un horizon artificiel). Afin de faciliter le rangement dans les hangars, les ailes pouvaient être repliées au niveau de l'extérieur de la jambe du train d'atterrissage principal, et le système d'articulation avait été amélioré par rapport à celui monté sur le plus ancien Gull (levier se repliant dans le corps de l'aile à la place de la poignée fixe).

Le travail de conception du Vega Gull devait beaucoup au talentueux Arthur A. Bage, et malgré ses dimensions supérieures, l'appareil était presque aussi rapide que le plus fin Gull Six, et sa charge utile, ainsi que son autonomie avaient été largement améliorés. Le premier vol du prototype (immatriculé G-AEAB) fut effectué à Gravesend, Kent, en novembre 1935. L'avion conservait le moteur six cylindres inversé à refroidissement par air de Havilland Gipsy Six de 200 ch du Gull Six, mais de nombreux exemplaires furent dotés d'un Gipsy Six II couplé à une hélice bipale à pas variable. La version finale de l'avion fut équipée d'un pare-brise galbé, à la place de l'élément à facettes antérieur.

Du fait de son niveau de performances, le Vega Gull fut largement employé par des aviateurs britanniques ou du Commonwealth au cours des années 1930. Il fut engagé dans des courses ou pour battre des records sur des voyages de longue distance. Par exemple, l'aviatrice Beryl Markham put effectuer en solo et sans escale, début septembre 1936, avec un avion de ce type (VP-KCC, "The Messenger"), un vol transatlantique d'est en ouest, en environ 21 heures. Le pilote Charles William Anderson Scott (avec Giles Guthrie) fut le vainqueur de la Schlesinger South African Air Race, fin septembre, début octobre 1936, en effectuant le parcours de Portsmouth, Angleterre, jusqu'à Johannesburg, Afrique du Sud, en environ 53 heures (avion immatriculé G-AEKE). Les machines de ce type brillèrent également dans la fameuse compétition King's Cup Race, puisque Charles E. Gardner fut le vainqueur avec l'avion immatriculé G-AEKE, à Hatfield, en juillet 1936, à la vitesse moyenne d'environ 160 mph (260 km/h).

Sur le plan militaire, une quinzaine de Vega Gull III (Percival P.10C) furent construits pour le compte de la Royal Air Force, et ces appareils furent livrés avant le début de la Deuxième Guerre mondiale, et employés pour des missions de communication dans le Squadron No. 24. Cette version militaire fut suivie du nouveau modèle complétement prévu pour cet usage, Percival Proctor (réponse à la spécification du ministère de l'Air, Air Ministry Spec. 26/38), qui fut fabriqué en grande quantité pendant le conflit. Quelques Vega Gull furent aussi employés par la F.A.A. (Fleet Air Arm), et un très petit nombre fut envoyé en Australie, dans les Indes, et en Nouvelle-Zélande. La construction de cet avion de transport léger référencé également P.10, fut effectuée entre fin 1935 et la mi-1939, et la fabrication totale atteignit environ 90 exemplaires.


- En complément, vue d'un Percival Vega Gull militaire de la Royal Air Force, immatriculation L7272.

Source partielle : site web Wikipedia.

VEGA GULL K.1       
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 200 ch                       de Havilland Gipsy Six II                         
Envergure/Span 12,04 m    Longueur/Length 7,77 m     Hauteur/Height 2,24 m     Poids total/Weight 1.250 kg       
Vitesse/Speed 270 km/h             Plafond/Ceiling 5.500 m    Autonomie/Range 1.000 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions civilsAvions civils