Vickers-618 nene-viking

Vickers 667 Valiant

Vickers-952 vanguard

Vue d'un Vickers Valiant, aéroport d'Harare, Zimbabwe 1959 (photo : Brian Robbins) Vue d'un Vickers 667 Valiant B.1. Immatriculation XD818, cn 7894M, Harare, Zimbabwe 1959.

Le Valiant faisait partie des bombardiers nucléaires tactiques V-bombers qui comprenaient le Victor et le Vulcan. Cet appareil répondait aux mêmes spécifications (B.35/46) que l'Avro Vulcan et le Handley Page Victor, celle d'un bombardier pouvant voler à 920 km/h à 15.000 m, en emportant 4.500 kg de bombes sur 5.300 km. Le projet de Vickers était moins avancé que ceux de ses concurrents, mais grâce à l'obstination de Georges Edwards, chef du design de ce constructeur, l'avion, nommé Vickers 660 put être mis en chantier. Les études débutèrent en avril 1948, deux prototypes furent commandés en février 1949, le premier vol du premier prototype (WB210), eu lieu en mai 1951, tandis que 25 avions de série étaient commandés en avril de la même année. L'appareil était assez conventionnel avec une aile haute et quatre réacteurs Rolls-Royce Avon logés à l'emplanture des ailes et alimentés par de fines entrées d'air. L'équipage était composé de cinq membres (pilote, copilote, deux navigateurs et un opérateur pour l'électronique), installés dans un habitacle pressurisé, seuls le pilote et le copilote pouvaient s'éjecter, les autres membres d'équipage devaient quitter le bombardier par une porte située sur la gauche du nez.

Le premier prototype fut perdu suite à un incendie de moteur début 1952, le second prototype, WB215, type 667 équipé de moteurs plus puissants et d'entrées d'air agrandies fit son premier vol en avril 1952. Parallèlement, les autorités demandèrent à Vickers de construire une version marquage de cibles capable de voler à basse altitude. Ce modèle, désigné Mk. 2 disposait d'une structure et d'ailes renforcées, d'un nez allongé et de compartiments externes de logement du train d'atterrissage, le premier prototype vola en septembre 1953. Cette stratégie, héritée de le Deuxième Guerre mondiale fut plus tard considérée comme dépassée, et en 1955, le programme fut abandonné. Il en fut de même du programme d'avion civil V.1000 dérivé du Valiant, et du missile "Blue Boar" qui devait équiper le bombardier. La production du Mk. 1 fut continuée à partir de 1953, la première mise en service opérationnelle eu lieu en juin 1954. Deux variantes furent dérivées de la version initiale : le B(PR) Mk. 1, avion de reconnaissance équipé de huit caméras à la place des bombes et le B(PR)K Mk. 1 qui pouvait aussi servir au ravitaillement en vol.

En octobre 1956, un Valiant lança la bombe atomique de trois kilotonnes "Blue Danube" sur le site de test de Maralinga, en Australie. Ces appareils servirent aussi aux tests des bombes à hydrogène "Green Granite" (un à trois mégatonnes) aux Iles Christmas, dans la Pacifique en 1957 et 1958, ils furent engagés dans les combats pour le contrôle du Canal de Suez en Egypte en octobre/novembre 1956, et participèrent au développement du missile nucléaire "Blue Steel" (une version au 2/5 fut larguée des Valiant pour étudier ses propriétés aérodynamiques et les réactions des équipages).

La production des Valiant fut arrêtée en 1957, les avions furent employés de nouveau en 1962 pour des missions de pénétration à basse altitude, ce qui causa de nombreuses fractures de fatigue aux structures. Les avions furent retirés à partir de 1965, les Victor remplaçant précipitamment les Valiant dans leur rôle de ravitailleur. Le seul appareil restant, le XD818 qui lança la première bombe "H" anglaise en mai 1957 près de Malden Island, est exposé au Bomber Command Museum à Hendon.


Tableau des versions :
2 B.1 prototypes (types "660" et "667")
1 B.2 prototype marquage de cibles/vol basse altitude ("Black Bomber")
39 B.1 bombardier standard (types "674" et "706")
8 B(PR).1 bombardier/reconnaissance photo (type "710")
13 B.PR(K).1 bombardier/reconnaissance photo/ravitaillement (type "733")
44 B(K).1 bombardier/ravitaillement (type "758")

La production totale de Valiant fut d'une centaine d'exemplaires, par comparaison, le B-47 américain de la même époque et destiné aux mêmes missions fut construit à plus de 2.000 exemplaires.


VICKERS 667         
Moteurs(s)/Engine(s)   4 réacteurs de 2950 kgp (puis 3400, puis 4310 kgp) Rolls-Royce Avon RA3 (puis RA7, puis RA14)        
Envergure/Span 34,85 m    Longueur/Length 33,00 m    Hauteur/Height 9,80 m     Poids total/Weight 79.400 kg      
Vitesse/Speed 910 km/h             Plafond/Ceiling 16.460 m   Autonomie/Range 7.245 km  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. modernesAv. mil. modernes