Vickers-Vimy commercial f.b.28

Vickers F.B.27 Vimy

Vickers-Virginia

Vue d'un bombardier Vickers Vimy (photo : Jane's fighting aircraft of World War I John W.R.Taylor) Vue d'un bombardier Vickers Vimy équipé de moteurs Fiat A-12bis de 300 CV.

Contemporain du Handley Page V/1500, le Vickers Vimy répondait à une demande pour un bombardier bimoteur ayant un rayon d'action suffisant pour attaquer Berlin en partant de bases situées sur le front Ouest. Il fut conçu par Reginald Kirshaw Pierson comme F.B.27, et trois prototypes furent commandés en août 1917. Le premier (B9952) qui était équipé de moteurs Hispano-Suiza de 200 CV vola pour la première fois fin novembre 1917. Ce modèle fut plus tard doté de moteurs radiaux Salmson de 260 CV. Les modifications apportées sur la deuxième machine qui fut terminée en avril 1918, furent l'adoption de moteurs Sunbeam Maori de 260 CV et l'ajout d'une troisième mitrailleuse de défense vers l'arrière et en dessous. Le troisième appareil, apparu quelques semaines plus tard, avait une cellule plus représentative de celle des Vimy de production et était équipé de moteurs Fiat A-12bis de 300 CV. Ce dernier prototype fut malheureusement détruit dans un accident en septembre 1918, mais dans le mois suivant, un quatrième appareil (F9561) équipé de moteurs Rolls-Royce Eagle VIII de 360 CV et doté de gouvernes de direction plus grandes fut présenté.

Une commande initiale de 150 machines fut passée chez Vickers en mars 1918, elle fut suivie de commandes chez d'autres fabricants, aussi, au moment de l'Armistice, une demande pour plus d'un millier d'avions avait été faite. Ils devaient être équipés de divers moteurs, mais la grande majorité reçut de moteurs Eagle, et la plupart du reste fut dotée de moteurs Fiat. Environ 140 Vimy furent construits par Vickers, environ 35 par Westland, au moins seize par le Royal Aircraft Establishment et au moins quarante par Morgan & Co. Les contrats avec les autres industriels (Ransome and Marles, Boulton and Paul) furent annulés vers la fin de la guerre. Fin octobre 1918, seulement trois bombardiers de ce type étaient dans les effectifs de la R.A.F., et une seule, parmi ces machines, était stationnée pour le compte de l'Independent Force (Independent Air Force, IAF, force de bombardement stratégique formée en juin 1918, dans le seul but d'attaquer l'Allemagne). Finalement, la guerre se termina sans que ce Vimy ait été mis en service opérationnel.

Les principales livraisons du Vimy dans les Squadrons commencèrent en juillet 1919, et ils servirent dans neuf escadrilles de la R.A.F. à domicile ou à l'étranger, et dans plusieurs unités d'entraînement en Grande Bretagne et en Egypte. Ils commencèrent a être retirés des Squadrons de bombardement en 1924 (remplacement par des Virginia), mais de nombreux continuèrent à être employés pour l'entraînement (en incluant la formation au saut en parachute) jusqu'au début des années 1930. Environ 80 machines entrant dans cette catégorie furent remotorisés avec des propulseurs radiaux montés sans capot, Bristol Jupiter ou Armstrong Siddeley Jaguar, pendant les dernières années de leur service. L'armement standard d'un Vimy de production comprenait quatre mitrailleuses Lewis de calibre 7,7 mm, mais l'arme arrière supérieure était souvent omise en temps de paix. La charge maximale de bombe emportée en interne et extérieurement atteignait 4.410 livres (environ 2.000 kg) avec les moteurs Fiat, et 4.800 livres (environ 2.180 kg) avec une propulsion par moteurs Eagle.

Le Vimy à moteur Rolls-Royce fut généralement désigné comme Mk. IV, bien qu'une confusion ait existé à propos de la nomenclature correcte des variantes, aussi bien pendant, qu'après le guerre. Le bombardier équipé de moteurs Fiat fut décrit de diverses manières comme Mk. II ou Mk. III.

Deux notables vols de longue distance furent effectués par des Vimy spécialement préparés en 1919. En juin, un premier vol sans escale sur l'Atlantique fut réalisé par le Capt. John Alcock et le Lt. Arthur Whitten-Brown avec une liaison de 3.030 km entre St Johns, Terre-Neuve et Clifden, Irlande du Nord. En novembre/décembre, ce fut le premier vol Angleterre-Australie effectué par les pilotes australiens Capt. Ross Smith, son frère, le Lt. Keith Smith, et les mécaniciens Jim Bennett et Wally Shiers, avec le Vimy immatriculé G-EAOU. La distance de 17.910 km fut couverte en 136 heures de vol (passage par Singapour et Batavia, Jakarta).

En 1920, le Lieutenant Colonel Pierre van Ryneveld, le Major Quintin Brand et deux mécaniciens tentèrent une première liaison entre l'Angleterre et l'Afrique du Sud. Ils quittèrent Brooklands (près de Weybridge, Surrey), début février 1920, à bord d'un Vimy immatriculé G-UABA et nommé Silver Queen. Ils atteignirent, en passant par Gioja del Collin (Italie) et Derna (Cyrénaïque, Libye), Heliopolis (Egypte), mais ils furent forcés d'atterrir (surchauffe moteur) alors qu'ils allaient vers Wadi Halfa, au Soudan. L'équipage put poursuivre sa tentative grâce à un autre Vimy (Silver Queen II) prêté par la R.A.F., ils atteignirent Kartoum (Soudan), Kisumi (lac Victoria), Shirati (bordure du Tanganyika), Abercorn (Mbala, Zambie), Ndola (Zambie), puis Bulawayo en Rhodésie ou leur avion fut sérieusement endommagé lors d'un décollage raté. Ils finirent par rejoindre le Cap à bord d'un Airco de Havilland D.H.9 (H5648) des forces de ce pays (arrivée le 20 mars 1920).

Le Vimy fut développé en version commerciale F.B.28. Cette dernière version fut à l'origine du Vickers Vernon destiné au transport de troupes et mis en service dans la R.A.F. en 1922.
Vue d'un prototype de Vimy IV (test a Martlesham Heath, octobre 1918). Vue d'un prototype de Vimy IV (origine : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson)


- En complément, timbre commémoration du vol accompli par Ross Smith et son frère Keith Smith, première liaison Londres vers Port-Darwin, Australie, effectuée en novembre/décembre 1919. Timbre Monaco, cinquantenaire du rallye aérien, 1964.

Source partielle : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson.

VIMY-IV             
Moteurs(s)/Engine(s)   2 moteurs à pistons de 360 CV                      Rolls-Royce Eagle VIII                            
Envergure/Span 20,73 m    Longueur/Length 13,27 m    Hauteur/Height 4,57 m     Poids total/Weight 5.670 kg       
Vitesse/Speed 170 km/h à 0 m       Plafond/Ceiling 2.310 m    Autonomie/Range 1.450 km  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Guerre 1914-1918Avions Guerre 1914-1918