Vickers-Windsor

Voisin 5

Voisin-8

Vue d'un Voisin 5 B.2 (origine : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson) Vue et plans d'un bombardier léger biplan Voisin 5 B.2 (type LA.S) de l'Aviation militaire française (été 1916).

En dépit de leur fragile apparence, les biplans Voisin à moteur arrière et hélice propulsive conçus en 1914, étaient en fait, extrêmement résistants face aux intempéries et lors des combats, ce qui fut démontré de manière convaincante par leur emploi continu tout au long de la Première Guerre mondiale. La base de leur succès fut leur solide structure faite de tubes d'acier et leur capacité à tirer profit de moteurs de plus en plus puissants tout au long de ce conflit.

Le Voisin 1 ((Type L), doté d'un moteur rotatif Gnome de 70 CV, apparu en 1914. Le Voisin 2 était globalement similaire à l'exception de son moteur de 80 CV Le Rhône. Ces deux modèles étaient déjà en service dans quatre escadrilles de l'Aviation militaire française en août 1914, leur premières missions étant l'observation de l'artillerie sur le front Ouest. Cependant, à partir de novembre 1914, ils commencèrent à être employés pour du bombardement de jour, en emportant 60 kg. de bombes dans ou sur les côtés de la nacelle biplace.

Aussi conçu avant guerre, le Voisin 3 (Type LA) avait volé pour la première fois en février 1914. Cet avion qui devint le modèle Voisin le plus répandu était différent des machines précédentes par son moteur radial à refroidissement liquide Salmson (Canton-Unné) 9M de 120 CV et ses ailes d'envergures inégales. Il était doté d'une mitrailleuse Hotchkiss utilisée par l'observateur en partie avant de la nacelle. Le premier appareil ennemi abattu par un équipage français le fut par le Voisin V.89 début octobre 1914. Bien qu'utilisé d'abord pour des opérations de jour, le Voisin 3 fut transféré vers le bombardement de nuit à partir de septembre 1915 et quelques avions de ce type furent mis en service dans la Marine Nationale.

Environ 800 Voisin 3 furent construits pour l'Aviation Militaire et une petite quantité équipa aussi une escadrille en Belgique. Une partie substantielle fut vendue à la Russie en 1915-16, en Italie, la société Sociétà Italiana Transaerea construisit environ 110 machines dotées de moteurs Fiat, Isotta-Fraschini ou Renault qui servirent dans cinq escadrilles du Corpo Aeronautica Militare. Les services anglais achetèrent aussi des Voisin de construction française, au moins 21 exemplaires pour le Royal Naval Air Service (R.N.A.S.) et au moins 23 pour le Royal Flying Corps (R.F.C.). Une cinquantaine de machines furent plus tard construites en Angleterre par Savages Ltd. pour le R.F.C.

Le dernier modèle fut le Type LA.S (le suffixe signifiant surélevé,) en ce sens que le moteur était légèrement orienté vers le bas pour en améliorer la force propulsive. 200 exemplaires de Voisin 4 (Type LB et LB.S) furent aussi assemblés. Globalement identique au Type 3, il avait des ailes légèrement étagées, une nacelle plus rectangulaire dans laquelle était placée en place avant, un canon Hotchkiss de 47 mm. Cette version fut employée d'abord pour l'attaque au sol et parfois pour des missions d'escorte. La version LB vola pour la première fois en mars 1915 et la LB.S vers la fin de cette année. Autant le Voisin 3 que le 4 furent utilisés en version D.2 à double commande destinée à la formation.

Fin 1915, apparu le Type 5 LA.S, version plus puissante du Type 3 LA.S. Doté d'un moteur Salmson radial de 150 CV, il avait un train renforcé et était modifié au niveau de la découpe du plan arrière supérieur. 350 Voisin 5 furent construits, le Voisin 6 fut identique au 5 à l'exception d'une légère modification du moteur Salmson de 155 CV.


Plans d'un Voisin 5 B.2 (origine : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson)


- En complément, vue d'un appareil Voisin LA.S (suffixe S signifiant surélevé), avec moteur à refroidissement liquide légèrement orienté vers le bas (Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget, 2004). On distingue sur la photo, les radiateurs disposés verticalement sur les côtés, la mitrailleuse en poste avant et la tenue des pilotes, manteau de fourrure, bottes, lunettes et casque (peut-être type Roold, casque en liège à deux coques concentriques et visière, recouvert de toile caoutchoutée et de cuir brun havane, avec rabats protèges-oreilles en cuir souple comprenant une grille circulaire en métal pour l'écoute).

Source partielle : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson.

VOISIN 3            
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 120 CV                       Salmson (Canton-Unné)                             
Envergure/Span 14,75 m    Longueur/Length 9,50 m     Hauteur/Height 3,80 m     Poids total/Weight 1.370 kg       
Vitesse/Speed 120 km/h à 0 m       Plafond/Ceiling 3.500 m    Autonomie/Range 500 km    


VOISIN 5            
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 150 CV                       Salmson (Canton-Unné)                             
Envergure/Span 14,75 m    Longueur/Length 9,53 m     Hauteur/Height 3,63 m     Poids total/Weight 1.140 kg       
Vitesse/Speed 105 km/h à 0 m       Plafond/Ceiling 3.500 m    Autonomie/Range 3 hr 30min


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Guerre 1914-1918Avions Guerre 1914-1918