Vickers-Warwick

Vickers Wellesley

Vickers-Wellington

Vue d'un Wellesley (photo : Encyclopédie illustrée de l'Aviation dans le monde - David Mondey) Vue d'un bombardier à long rayon d'action Vickers Wellesley.

Le Wellesley fut le premier bombardier de la R.A.F. à appliquer le principe de construction géodésique utilisé ultérieurement, une caractéristique bien connue, sur le bombardier bimoteur Wellington. Le prototype (K 7556) avait été construit sur fonds privés, comme un monoplan, développé depuis le biplan d'usage général (K 2771), et fabriqué en réponse une spécification du ministère de l'Air (Air Ministry Spec. G. 4/31). L'appareil vola pour la première fois en juin 1935, et en septembre de la même année, le ministère passa une commande pour un peu moins de cent avions (en commençant par le K 7710), répondant à la spécification 22/35. La fabrication totale, faite entre mars 1937 et mai 1938, atteignit finalement environ 180 Wellesley, le dernier exemplaire étant le L 2698.

Le bombardier fut mis en service pour la première fois, en avril 1937, dans le Squadron No. 76, à Finningley, Yorkshire. Pendant l'expansion du Bomber Comnand, il fut aussi employé dans d'autres bases au Royaume-Uni, mais au début de la Deuxième Guerre mondiale, l'appareil avait été remplacé par les plus modernes Hampden, Whitley, et Wellington. En Afrique de l'Est (en Érythrée, Éthiopie, et Somalie), les Wellesley furent utilisés de manière opérationnelle contre les Italiens, durant la campagne d'Afrique de l'Est (de juin 1940 à novembre 1941). Les avions du Squadron No. 14 effectuèrent en juin 1940, des missions contre Massaoua, Érythrée, en partant de Port-Soudan, Soudan, mer Rouge, et en août 1940, les bombardiers du Squadron No. 223 attaquèrent Addis-Abeba, Éthiopie, en partant de l'île Périm, Yémen. Par la suite, les bombardiers furent employés dans des missions de reconnaissance maritime, dans le Group No. 202, jusqu'en 1941.

Cependant, le fait pour lequel le Wellesley fut le plus connu, fut l'obtention du record du monde de longue distance, avec en 1938, le Long-Range Development Flight de la R.A.F. Trois machines (Type 292), références L 2638, L 2639, et L 2680, furent spécialement préparées pour la mission dirigée par le Squadron Leader Richard Kellett. Elles partirent, début novembre 1938, de Ismaïlia, Egypte, pour rejoindre Darwin, Australie, en vol sans escale. L'avion L 2639 atterrit à Kupand, Indonésie, avant de franchir la mer de Timor, mais les autres appareils rejoignirent directement Darwin, le 7 novembre, après un vol de 7.162 miles (environ 15.560 km), ayant duré 48 heures. Le Wellesley préparé pour le record, avait été équipé de réservoirs supplémentaires, d'un moteur Pegasus XXII logé sous un capot allongé, et son équipage comprenait trois personnes.

A partir de l'année 1939, de nombreux Wellesley furent convertis dans le standard Mk. II, la principale différente étant une verrière continue entre les postes de pilotage avant et arrière. Le Wellesley, outre sa structure géodésique en Duralumin, avec revêtement entoilé, était caractérisé par une très grande envergure. Sa charge de bombes, pouvant atteindre 2.000 livres (environ 910 kg), était logée dans des coffres profilés placés sous les ailes. Son armement était constitué d'une mitrailleuse fixe Vickers de calibre 7,7 mm logée dans l'aile droite, et d'une mitrailleuse de même calibre Vickers K, placée dans le poste arrière.


Source partielle : Aircraft of the Royal Air Force 1918-57 - Owen Thetford.

WELLESLEY           
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 925 ch                       Bristol Pegasus XX                                
Envergure/Span 22,73 m    Longueur/Length 11,96 m    Hauteur/Height 3,76 m     Poids total/Weight 5.035 kg       
Vitesse/Speed 370 km/h à 6000 m    Plafond/Ceiling 10.000 m   Autonomie/Range 1.770 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens