Westland-Wyvern s.4

Wibault 283T

Yakovlev-Ut-2     mink

Vue d'un Wibault 283 d'Air France (photo : Histoire de l'aviation René Chambe - Air France) Vue du trimoteur Wibault 283T (immatriculation F-AKEK) du réseau continental d'Air France.

Produit en 1930 par Michel Wibault (1897-1963), cet avion était un trimoteur compact français, qui dans sa configuration d'origine, Wibault 280, pouvait transporter huit passagers et deux hommes d'équipage. Le prototype qui avait effectué son premier vol en novembre 1930, était doté de moteurs radiaux Hispano-Suiza 9Qa montés sans capots, et portait l'immatriculation non officielle F-ADEK. Cette marque fut changée en F-AKEK, quand cet avion fut acquis par le gouvernement français qui le soumit à des essais officiels d'acceptation au début de l'année 1931. Auparavant, le trimoteur avait été désigné Wibault 281T, après avoir été équipé de moteurs radiaux Gnome-Rhône 7Kb de 300 CV, et Wibault 282T après le remplacement de ces propulseurs par des Gnome-Rhône 7Kd Titan Major de 350 CV. Avec l'augmentation de la puissance disponible, la capacité fut portée à dix passagers placés dans des sièges séparés par un couloir central, la cabine étant dotée également de toilettes et d'un emplacement pour les bagages situés en partie arrière. Un second exemplaire, type 282T (immatriculé F-AKEL), aussi acheté par le gouvernement français, fut construit, et les deux prototypes furent certifiés, respectivement, en mars et en juillet 1932.

Durant l'année 1931, Wibault joignit ses forces avec celles des Chantiers de Saint-Nazaire Penhoët, pour former une nouvelle compagnie nommée Chantiers Aéronautiques Wibault-Penhoët, et en 1933, cette société fabriqua six 282 de production. Un exemplaire de ce lot, immatriculé F-AMHK fut livré, ainsi que l'appareil immatriculé F-AKEK, à la compagnie C.I.D.N.A. (Compagnie Internationale de Navigation Aérienne) en 1933. Ces deux appareils furent mis en service sur la route de Paris à Varsovie, via Prague. Apparamment, le manque de passagers sur le vol retour est-ouest, amena l'opérateur à développer un service de transport de marchandises (homards ?) sur ce vol. Deux autres Wibault-Penhoët 282 (F-AMHN et F-AMHO) furent utilisés par Air Union pour son service Golden Clipper (Voile d'Or), ces appareils remplaçant les LeO 213 sur la ligne Paris-Londres.

Les 282 de C.I.D.N.A., ceux d'Air Union, ainsi que le second prototype, furent intégrés dans la flotte d'Air France (comme F-AKEK Le Frondeur, F-AKEL Le Rapide, F-AMHN Le Vaillant, F-AMHK Le Diligent, et F-AMHO Le Téméraire), lors de la formation de cette compagnie en 1933. Trois autres 282 furent livrés directement à ce dernier opérateur, et mis en service comme F-AMHL Le Fougueux, F-AMHM L'Intrépide, et F-AMHP La Voile d'Or.

Diverses améliorations furent apportées aux machines après la mise en service, en incluant le montage de capots de refroidissement
sur deux (puis les trois) moteurs. La dernière version de production, le Wibault-Penhoët 283, qui avait une capacité en carburant augmentée, fut équipé de capot type NACA. Aussi les jambes du train principal furent dotées d'épais carénages, mais ce montage fut à l'origine de problèmes d'écoulement d'air autour des plans de queue, aussi la gouverne de direction fut agrandie, et le plan horizontal postérieur fut doté de deux petites dérives auxiliaires.

En 1934 (cette même année Wibault-Penhoët fut repris par la compagnie Breguet), dix modèles 283 furent construits, tous destinés à Air France. Ils portaient les immatriculations F-AMTS L'Infatigable (prototype, premier vol en janvier 1934), F-AMTT L'Imbattable, F-AMYD Le Glorieux, F-AMYE L'Intrigant, F-AMYF Le Vengeur, F-ANBK L'Ambitieux, F-ANBL L'Aventureux, F-ANBM Le Conquérant, F-ANBN L'Invulnérable, et F-ANBO Le Merveilleux. Aussi, le largement modifié F-AKEK et aussi le F-AMHO furent portés aux standard du 283. Les solides et fiables trimoteurs Wibault-Penhoët furent employés sur les routes européennes principales d'Air France, avant leur remplacement, en 1938, par des Bloch 220.


Plans du Wibault 283.T12, immatriculation F-AMYD, Le Glorieux, de la compagnie Air France (1934). Plans d'un Wibault 283.T12 (origine : Airliners between the wars 1919-1939 - Kenneth Munson)

Source partielle : Airliners between the wars 1919-1939 - Kenneth Munson.

Histoire de l'AéropostaleAvions de l'Aéropostale (1919-1938)

WIBAULT 283T        
Moteurs(s)/Engine(s)   3 moteurs à pistons de 350 CV                      Gnome-Rhône Titan Major 7Kd                       
Envergure/Span 22,60 m    Longueur/Length 17,00 m    Hauteur/Height 5,75 m     Poids total/Weight 6.500 kg       
Vitesse/Speed 285 km/h             Plafond/Ceiling 5.100 m    Autonomie/Range 1.120 km  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions civilsAvions civils