Grumman-Gulfstream v

Grumman J4F/G-44 Widgeon

Grumman-Hu-16 albatros

Vue d'un G-44A Super Widgeon (origine : Flying Boats and Seaplanes since 1910 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un Grumman G-44A Super Widgeon du U.S. Fish and Wildlife Service (1966).

Sur de nombreux aspects, le Grumman G-44 Widgeon qui pouvait être considéré comme une version réduite du G-21 Goose, fut conçu en premier lieu comme un avion commercial amphibie de 4/5 places. Le premier prototype de cet hydravion (NX 28633) vola pour la première fois en juillet 1940. Cependant, le premier ordre d'achat fut passé par l'U.S. Navy qui commanda 25 appareils J4F-1 de lutte anti sous-marine ou d'usage général utilitaire d'une capacité de 2/3 places, pour un service dans l'U.S. Coast Guard.

Les performances dans le premier type de mission était pauvres, malgré qu'un hydravion ait réussi à couler un sous-marin (U-166 au large de la Louisiane) en août 1942, un résultat honorable sachant que l'appareil ne disposait d'aucun moyen défensif, et qu'il n'emportait qu'une seule charge de profondeur de 200 livres (environ 90 kg). Durant l'année 1942, un peu plus de quinze appareils furent livrés à l'U.S. Army Air Forces, sous la désignation OA-14, et dans le même temps, l'U.S. Navy recevait les premiers exemplaires du J4F-2 qui fut employé comme appareil utilitaire, pour du transport (capacité de trois passagers avec un équipage de deux hommes) ou comme appareil d'entraînement aux instruments. Quinze J4F-2, renommés initialement Gosling I puis plus tard Widgeon, furent loués par la R.A.F. dans le cadre du programme Lend-Lease (Prêt-Bail). Ces machines furent utilisées d'abord comme appareils de communication dans les Antilles entre 1943 et 1945. Cette version fut finalement construite pour le compte de l'U.S. Navy, en environ 130 exemplaires, en incluant les exemplaires fournis à la R.A.F.

La production de Widgeon militaires fut arrêtée en 1945, mais après la fin de Deuxième Guerre mondiale, certains appareils furent transformés au niveau de la coque, et ces avions reçurent la désignation constructeur G-44A. Environ cinquante exemplaires destinés au marché civil, furent construits par Grumman, et quarante autres similaires construits sous licence par la Société de Constructions Aéro-Navales en France, sous le nom S.C.A.N. 30, furent plus tard vendus aux Etats-Unis. Ces derniers hydravions furent par la suite remotorisés avec des radiaux Lycoming R-680 de 300 ch, et désignés Gannet Super Widgeon. La compagnie McKinnon Enterprises Inc., Sandy, Oregon, produisit également (jusque dans les années 1970) des Super Widgeon en convertissant des Widgeon en avions d'affaires dotés de deux propulseurs Lycoming GO-480 six cylindres à plat de 270 ch.
Plan d'un G-44A Super Widgeon (origine : Flying Boats and Seaplanes since 1910 - Kenneth Munson)


Vue d'un J4F-1 Widgeon (photo : Jane's fighting aircraft of World War II) Vue d'un appareil militaire utilitaire général amphibie Grumman J4F-1 (moteurs Ranger L-440-5 de 200 ch).

Source partielle : Flying Boats and Seaplanes since 1910 - Kenneth Munson.
G-44A               
Moteurs(s)/Engine(s)   2 moteurs à pistons de 270 ch                      Lycoming GO-480-B1D                               
Envergure/Span 12,19 m    Longueur/Length 9,47 m     Hauteur/Height 3,48 m     Poids total/Weight 2.495 kg       
Vitesse/Speed 300 km/h             Plafond/Ceiling 5.485 m    Autonomie/Range 1.610 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens