Walter (avia)-Minor 4

Williams FJ33

Wright-Cyclone 14

Vue d'un réacteur double flux Williams International FJ33-5A (photo : JN Passieux, Salon du Bourget 2015) Vue de côté d'un réacteur double flux Williams International FJ33-5A. Modèle présenté au Salon du Bourget (Paris Air Show 2015), exposition statique, pour équipement du petit avion d'affaires polonais monoréacteur Flaris LAR 1.

Le Williams FJ33 fait partie d'une famille de réacteurs conçus par Williams International/Rolls-Royce pour équiper des avions à réaction très légers. Ce moteur est une version à échelle plus réduite du modèle FJ44, il fut présenté pour la première fois en 1988, après avoir déjà effectué 200 heures d'essais au sol. La première certification FAA (Federal Aviation Administration) pour un FJ33 fut obtenue en 2004, et la variante FJ33-5A fut certifiée en juin 2016. Cette classe de propulseurs est destinée à des avions d'un prix abordable, et d'un poids total (GTOW, Gross Take-Off Weight) compris entre 5.000 et 9.000 livres (respectivement environ 2.270 kg et 4.080 kg).

Autant que l'on puisse le savoir, un FJ33 est un réacteur double flux, constitué d'une soufflante à un étage, un compresseur basse pression axial, un compresseur haute pression centrifuge, une chambre de combustion annulaire, une turbine haute pression à un seul étage, et une turbine basse pression à deux étages. La gamme de poussée de ce moteur est comprise entre 1.000 et 1.900 lbf (respectivement environ 455 et 860 kgp). Son poids à sec est inférieur à 310 livres (environ 140 kg). Sa longueur est d'environ 38,5 pouces (97,80 cm), hors cône de soufflante et tuyère d'éjection, pour une largeur totale de 22,39 pouces (environ 56,87 cm).

Les moteurs de la série FJ33, technologiquement avancés, fiables et robustes, sont conçus pour permettre à des avions d'avoir la vitesse, le confort et la sécurité de la propulsion par réaction, tout en conservant les coûts de maintenance et d'exploitation des avions à moteurs à pistons. Ils furent montés, par exemple, lors du développement ou en production, sur le Cirrus Vision SF50 (un FJ33-5A), l'Epic Victory (un FJ33-4), l'Epic Jet (un FJ33-4), le Spectrum S-33 Independence (deux FJ33-4A-19), l'Adam A700 AdamJet (deux FJ-33-4A), l'ATG Javelin (deux FJ33-4-19J), le Diamond D-Jet (un FJ33-4A-19), ou encore l'Excel Sport Jet (un FJ33-4A). Un réacteur FJ33-5A d'une poussée d'environ 830 kgp équipe aussi l'appareil polonais Flaris LAR 1, avion construit en majorité en matériaux composites, d'une capacité de quatre passagers plus un pilote, d'un poids total de 1.500 kg, et annoncé comme capable d'atteindre une vitesse de croisière de 700 km/h, une altitude de 14.000 m, avec une autonomie de 2.200 km à charge maximale.


Vue de trois-quart d'un réacteur double flux Williams International FJ33-5A. Modèle présenté au Salon du Bourget (Paris Air Show 2015), exposition statique, pour équipement du petit avion d'affaires polonais Flaris LAR 1, dont on peut distinguer l'extrémité de l'aile sur la vue. Vue d'un réacteur double flux Williams International FJ33-5A (photo : JN Passieux, Salon du Bourget 2015)

Source partielle : site web Wikipedia.

Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresRéacteursRéacteurs