North american-T-39 sabreliner

North American X-10

North american-X-15

Vue d'un biréacteur supersonique X-10 (photo : Science et Vie Aviation 1957) Vue du biréacteur supersonique à aile delta North American X-10 (n° 2, cn 19308).

Le North American X-10 (modèle RTV-A-5) était un démonstrateur technologique sans pilote conçu dans les années 1950 en vue de maîtriser les technologies de pointe nécessaires à la mise en service des premiers missiles de croisière américains. Le programme du X-10 correspondait au projet de développement (WS-112A), mené en parallèle, du Bell X-9 Shrike, prototype de missile guidé air-sol américain propulsé par un moteur-fusée à carburant liquide et utilisé comme banc d'essai pour le développement du missile nucléaire supersonique GAM-63 RASCAL (RAdar SCAnning Link, désignation ASM-A-2, puis B-63 en 1951, finalement GAM-63 en 1955). Ce projet était aussi en concurrence avec le Northrop N-25/SM-62 Snark (projet de missile subsonique MX-775A) avion sans pilote de grande taille doté d'une aile delta et équipé d'un réacteur Allison J33.

Le X-10 répondait au projet de l'U.S.A.F. désigné WS-104A (SM-64 Navaho), catégorie Systèmes Stratégiques, qui suivait le projet MX-770 d'origine concernant un missile de croisière longue distance surface-surface (sous-projets MX-770 pour le RTV-A-5/X-10, MX-770-A pour le XSSM-A-4/XB-64 Navaho II et MX-770-B pour le XSSM-A-6/XB-64A Navaho III, ainsi que projet MX-702-B associé concernant le moteur Wright XRJ47-W). Le missile proposé était, à l'origine, un dérivé de la fusée V-2 allemande (NATIV) dotée d'ailes et équipée d'un statoréacteur, puis d'un propulseur additionnel. Sa portée initiale était, en avril 1946, de 280 à 800 km, en avril 1947, l'U.S.A.F. demanda une extension jusqu'à 1.600 km et en mars 1948, le programme prévoyait désormais un véhicule de recherche de 1.600 km de portée, un véhicule d'essai de 4.800 km de portée et un missile opérationnel de 8.000 km de portée.

La première phase portait sur la construction et les tests en vol du véhicule expérimental X-10. Celle-ci devait valider la structure, le pilote automatique et le système de navigation jusqu'à une vitesse de Mach 2 et également une formule aérodynamique innovante, le X-10 étant le premier appareil à réaction à aile delta équipé de plans canard. La deuxième phase était un missile expérimental nommé G-26 (XSSM-A-4, Navaho II) qui était constitué d'un booster et d'un véhicule de croisière à statoréacteur de dimensions et de masses réduites par rapport au missile opérationnel. Les objectifs de cette phase étaient les tests en vol de l'ensemble des composants jusqu'à une vitesse de Mach 2.75 et sur une distance de 2.500 kilomètres. Enfin la troisième phase était la mise au point du missile opérationnel G-38 (XSSM-A-6/XB-64A/XSM-64A, Navaho III) avec une série de tests en vol avant le déploiement du système d'arme.

La conception de base du X-10 fut achevée en février 1951 et le premier prototype fut livré à la base Edwards en mai 1953. Propulsé par deux réacteurs Westinghouse J40-WE-1 avec réchauffe, cet avion vola pour la première fois en octobre 1953. Jusqu'en novembre 1956, 27 vols expérimentaux purent être effectués, cet engin atteignant son record de vitesse, Mach 2.05 lors de son 19ième vol d'essai, en février 1956.

Cet appareil était très performant, la combinaison aile delta et plans canard lui donnant un très bon profil aérodynamique en environnement transsonique et supersonique. Cependant de nombreux accidents ponctuèrent le programme d'essai en vol et pas moins de six appareils furent perdus lors de leur premier vol. Les pannes portèrent sur le train d'atterrissage, les freins, le système de télémétrie, le radar de poursuite, le parachute frein, le système de navigation. La récupération de l'appareil n'était pas très aisée et le système de parachute frein, ainsi que la barrière d'arrêt fonctionnaient mal.

Cet avion était naturellement instable et nécessitait des corrections de commandes de vol activées par un pilote automatique. Aussi, les instructions de guidage envoyées par radio-commande depuis le sol étaient d'abord prises en compte par les systèmes de bord avant d'être exécutées. Ultérieurement, fut montée une plate-forme de navigation à inertie Autonetics N-6 qui contrôlait totalement l'appareil pendant la partie croisière du vol.

Après l'arrêt du programme programme Navaho, trois X-10 furent utilisés comme cibles pour les essais du missile Boeing IM-99/CIM-10 Bomarc. Lors de ces vols, qui se déroulèrent au-dessus de l'île Grand Bahama (Bahamas), il était prévu que les appareils servant de cible soient mis en piqué à grande vitesse afin de simuler la menace d'un missile balistique en phase de rentrée. Aussi, le Bomarc chasseur devait être détruit avant impact afin de pouvoir réutiliser les appareils cible. Deux X-10 furent perdus à l'atterrissage lors d'essais réalisés en septembre et novembre 1958 et le troisième s'abîma en mer à la suite de problèmes mécaniques en janvier 1959.

Le missile opérationnel SM-64 rencontra de très nombreux problèmes qui retardèrent sa mise au pont. Le premier ne fut livré qu'en avril 1956 avec 27 mois de retard. Le premier tir ne put être effectué que début novembre 1956 et quasiment aucun des vols du programme ne fut une totale réussite. L'U.S.A.F. pensa un moment mettre cet engin en service actif, mais abandonna finalement cette idée (arrêt du programme en juin 1957) et concentra ses efforts sur les missiles balistiques intercontinentaux (ICBM, Intercontinental Ballistic Missile) dont le premier, le Convair SM-65 Atlas, fut tiré début juin 1957. Cependant, les technologies développées avec le Navaho furent employées en 1957 pour le développement du North American AGM-28 (d'abord B-77, puis GAM-77) Hound Dog, un missile de croisière à tête nucléaire lancé depuis un bombardier B-52 et mis en production en 1959.


Vue d'un biréacteur supersonique X-10 (photo : Science et Vie Aviation 1957) Autre vue du biréacteur supersonique biréacteur supersonique X-10.

Source partielle : site web Wikipedia et site de JP Colliat consacré aux projets et aux prototypes.

X-10                
Moteurs(s)/Engine(s)   2 réacteurs de 4945 kgp                            Westinghouse XJ40-WE-1                            
Envergure/Span 8,59 m     Longueur/Length 23,00 m    Hauteur/Height 4,39 m     Poids total/Weight 19.190 kg      
Vitesse/Speed 2.090 km/h           Plafond/Ceiling 13.720 m   Autonomie/Range           


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions expérimentauxAvions expérimentaux