Martin-Pbm mariner

Martin XB-48

Martin-Xb-51


Le programme d'origine de ce bombardier datait de 1944, les Américains conscients de l'avance allemande dans le domaine de la propulsion à réaction demandèrent aux industriels de leur faire une offre pour des bombardiers d'un poids allant de 36 tonnes jusqu'à 90 tonnes propulsés par des moteurs de ce type (les TG-180 ou TG-190 développés alors par General Electric devaient équiper les avions, le TG-180 fut finalement construit par Allison Division of General Motors sous la référence J35, le TG-190 construit par General Electric deviendra le J47).

En décembre 1944, la compagnie Glenn L. Martin de Baltimore soumit son projet (Model 223) pour répondre à la demande de l'U.S.A.A.F. concernant un bombardier à réaction capable d'atteindre une vitesse de 880 km/h, un plafond maximum de 13.700 m, un plafond opérationnel de 12.000 m, une autonomie de 4.800 km et pouvant emporter divers types de bombes y compris le M-121 conventionnel de 4,5 tonnes. Les projets concurrents étaient ceux de North American avec le B-45 Tornado, Convair avec le XB-46 et Boeing avec le XB-47 Stratojet.

Les projets du XB-45 et du XB-46 étant plus avancés que ceux de leurs concurrents, il fut décidé de produire l'un des deux modèles en attendant les premiers vols des deux autres appareils. Deux prototypes de XB-48 furent construits, le premier vol du premier fut effectué en juin 1947. L'avion était équipé de six moteurs TG-180-B1 (J35-GE-7). Les essais furent freinés par de nombreux problèmes de propulseurs, mais plus de quarante vols permirent l'acquisition de données utiles au développement des deux bombardiers XB-47 et XB-48. Pour finir, l'appareil de Boeing plus performant et de plus grand potentiel fut retenu et le bombardier de Martin trop lent d'environ 80 km/h par rapport aux spécifications ne fut pas mis en production. La fin du programme devint officielle en septembre 1948 avec les premières commandes de l'appareil concurrent.

Propulsé par six J35-GE-9, le second prototype du XB-48 vola pour la première fois en octobre 1948, à ce moment l'arrêt du programme était déjà décidé. Début 1949, Martin reproposa l'avion avec quatre turbopropulseurs XT40 montés dans des nacelles (prototype du Model 247-1). Cet avion fut refusé, il servit cependant aux tests de l'autopilote F-1, de systèmes de refroidissement et de systèmes hydrauliques de moteurs et de systèmes de dégivrage. L'appareil fut finalement réformé en septembre 1951.

Le XB-48 fut le premier bombardier à réaction munis de six moteurs. C'était un avion classique à aile droite et haute, les moteurs TG-180 (J35) étaient contenus dans des nacelles comprenant des conduits d'air entre chaque élément et des sorties ajustables. Le pilote et le copilote étaient placés en tandem sous la verrière, le navigateur-bombardier était situé à l'extrême avant, le train d'atterrissage ne pouvant être placé dans les fines ailes comprenait deux jambes équipées de deux roues placées dans le fuselage en avant et en arrière de la soute à bombe et deux stabilisateurs se repliant dans les emplacements des réacteurs extérieurs. L'armement défensif prévu était composé de deux mitrailleuses de 12,7 mm télécommandées placées à l'arrière et guidées par un radar AN/APG-27, la charge de bombes atteignait plus de neuf tonnes.



XB-48               
Moteurs(s)/Engine(s)   6 réacteurs de 1700 kgp                            Allison (General Electric) J35-A-A                
Envergure/Span 33,02 m    Longueur/Length 26,14 m    Hauteur/Height 8,08 m     Poids total/Weight 42.000 kg      
Vitesse/Speed 830 km/h à 6100 m    Plafond/Ceiling 12.000 m   Autonomie/Range 800 km    


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions expérimentauxAvions expérimentaux