Kb sport aviation (kb sa)-Sa-7u

Kellett XO-60

Kellett-Xr-8 egg beater

Vue d'un autogire Kellett YO-60 (photo : At the Controls - E. Long, M. Avino, T. Alison, D. Bell) Vue d'un autogire Kellett YO-60 photographié à Wright Field, Ohio en 1943 (noter l'arbre de transmission oblique entre le moteur en étoile et le rotor).

Bien que l'autogire, un avion dont la portance était assurée par un rotor libre ait attiré l'attention des organisations militaires dans les années 1930, il ne fut que peu employé en opérations pendant la Deuxième Guerre mondiale. Les possibilités de décollage court de ce type d'appareil et ses capacités d'atterrissage suggérèrent de nombreuses applications militaires mais son intérêt diminua au milieu des années 1940 avec le développement des hélicoptères.

Le premier contrat d'autogire fut passé par l'U.S. Army en 1935 auprès de la compagnie Kellett Autogiro Corporation pour le YG-1. Cette étude déboucha sur la commande de sept modèles d'observation biplaces non armés O-60 (YG-1B) en 1942. Les six premiers YO-60 expérimentaux furent livrés, le septième désigné XO-60 fut livré pour évaluation à Wright Field, Ohio en décembre 1944. Maintenant exposé au Smithsonian National Air and Space Museum (Washington D.C.)., il fut le dernier autogire jamais livré aux U.S. Army Air Forces.

L'origine des ces machines remontait à l'appareil civil Kellett KD.1 qui servit de base aux deux avions de base YG-1 and YG-1A. Ces deux autogires à cockpit ouvert furent accidentés mais suivi la version plus évoluée YG-1B (O-60). Ce type équipé d'un moteur radial neuf cylindres Jacobs R-915A4 de 300 CV comportait un large cockpit fermé et surélevé permettant à l'équipage (un pilote et un observateur) de bien voir vers le bas, était doté d'un train d'atterrissage de plus grande taille pour augmenter l'angle d'attaque au décollage et de deux dérives verticales ajoutées au plan horizontal arrière pour une meilleure stabilité et des performances améliorées. Ces appareils pouvaient presque décoller verticalement (une courte période de roulage était juste nécessaire), en vol, le rotor entraîné par le moteur était débrayé et l'hélice tractrice prenait le relais, le rotor passant alors en autorotation.

La société Kellett fut aussi impliquée dans le développement d'hélicoptères pendant plusieurs années et en 1944, la machine de ce type, XR-8, destinée à un usage militaire effectua un premier vol satisfaisant. Pendant le conflit 39-45, Kellett fabriqua aussi des éléments et pièces pour d'autres compagnies aéronautiques.



YG-1                
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 225 CV                       Jacobs R-755-3                                    
Diamètre rotor/Rotor diameter 12,19 m    Longueur/Length 8,79 m     Hauteur/Height 3,12 m     Poids total/Weight 1.020 kg       
Vitesse/Speed 200 km/h             Plafond/Ceiling 4.270 m    Autonomie/Range 580 km    


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions expérimentauxAvions expérimentaux