Fairey-Seafox

Fairey Swordfish

Fairey-V.t.o. project

Vue d'un Swordfish (photo : Freddy Lauwers) Vue d'un Swordfish (1937).

En 1937, treize escadrilles de la marine anglaise disposaient encore de ces biplans lance-torpilles embarqués sur porte-avions (Ark Royal). En novembre 1940, ils se distinguèrent dans l'attaque de la flotte italienne à Tarente, en mars 1941, lors de la bataille du cap Matapan et en mai 1941 lors de l'attaque du cuirassé Bismarck dans l'Atlantique. Il fut construit à 2391 exemplaires.

Vue d'un Swordfish II (origine : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson) Vue d'un Fairey Swordfish II du Fleet Air Arm (juillet 1944).
Plans d'un Swordfish II (origine : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson)


Vue du cuirassé allemand Bismarck Vue du grand cuirassé allemand Bismarck coulé en mai 1941 dans l'Atlantique.

Mis en chantier début juillet 1936 par la société de construction navale basée sur l'Elbe à Hambourg Blohm und Voss, le Bismarck était l'un des plus gros cuirassé de l'époque (41.700 tonnes, 50.173 en pleine charge, 251 x 36 mètres, tirant d'eau 9,9 m, vitesse de 30 noeuds, quatre tourelles doubles de 380 mm et douze pièces de 140 mm). En 1941, il était, avec le Tirpitz et le Yamato, l'un des plus puissants navire de ligne du monde. Sa construction dura deux ans et demi, il fut mis à l'eau en février 1939, puis fut dirigé vers la Baltique pour un entraînement de huit mois qui précéda sa mise en service opérationnelle.

Comme le croiseur lourd Prinz Eugen, le Bismarck avait pour mission l'attaque des convois de ravitaillement à destination de l'Angleterre. Ces deux navires quittèrent le port de Gdynia (Pologne) le 18 mai 1941, ils atteignirent Bergen le 21 mai, puis gagnèrent l'Atlantique en contournant les îles britanniques et l'Islande par le nord. Prévenus par un croiseur suédois et décodant les communications cryptées du Bismarck et du Prinz Eugen, les Anglais se mirent en chasse dans l'Atlantique Nord en engageant le 22 mai au matin, depuis Scapa Flow (archipel des Orcades, nord-est de l'Ecosse), le croiseur de bataille Hood (41.200 tonnes, 45.200 en pleine charge, 262 x 33,6 mètres, tirant d'eau 8,7 m, vitesse de 32 noeuds) et le Prince Of Wales tandis que la Home Fleet de l'amiral Tovey, qui comptait un cuirassé, un porte-avions et quatre croiseurs, se dirigeait plus au sud pour protéger les convois alliés et que la Force H de Gibraltar, avec le croiseur de bataille Renown et le porte-avions Ark Royal, remontait vers le nord en direction du centre de l'Atlantique.

Au cours de l'engagement du 24 mai 1941, à mi-chemin entre l'Islande et le Groenland, le Bismarck détruisit d'une salve, en quelques minutes, le croiseur de bataille Hood, plus gros navire de la flotte anglaise. Le Hood était la fierté des Anglais et les représentait partout dans le monde et Churchill émit un ordre absolu de couler le Bismarck quelque soit le temps et les moyens utilisés pour y parvenir. Après cette bataille navale, l'amiral Lütjens décida de séparer le Prinz Eugen du Bismarck qui continua sa route vers le sud puis obliqua vers l'est.

Dans la nuit du 24 au 25 mai 1941, des avions-torpilleurs Swordfish du Victorious (Home Fleet), menèrent un raid contre le Bismarck mais il n'eut pas de résultat. Le croiseur Suffolk, qui était chargé de le suivre, perdit sa trace le 25 au matin. Il fut recherché et finalement repéré le 26 mai, par un Catalina du Coastal Command, à 790 miles au large de Brest. Rejoint par la Force H, le cuirassé allemand fut atteint au gouvernail par une torpille lancé par un Swordfish de l'Ark Royal. Avec son gouvernail bloqué à 15°, le Bismarck ne pouvait plus manoeuvrer correctement, attaqué par les cuirassés King George V et Rodney qui engagèrent le combat, rejoints plus tard par le croiseur Dorsetshire, atteint par plusieurs torpilles et peut-être finalement sabordé, il sombra le 27 mai 1941 entraînant dans la mort plus de 2000 marins.

Cette bataille mit fin à la suprématie des cuirassés, qui étaient trop vulnérables aux attaques aériennes et qui furent supplantés à partir de 1942 par les porte-avions. L'épave du Bismarck fut localisée en juin 1989 par 4.600 m de fond à 950 km au large de Brest lors d'une expédition menée par Robert D. Ballard, découvreur de l'épave du Titanic.



Source partielle : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson.

SWORDFISH II        
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 690 CV                       Bristol Pegasus III Mk. 3                         
Envergure/Span 13,87 m    Longueur/Length 10,87 m    Hauteur/Height 3,76 m     Poids total/Weight 3.410 kg       
Vitesse/Speed 220 km/h à 1525 m    Plafond/Ceiling 5.870 m    Autonomie/Range 880 km    


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens